Publicité

Les hêtres tortillards de Verzy : ces arbres mutants gardent tout leur mystère

On trouve quelques hêtres tortillards en Pologne, en Suède ou dans le Massif central mais la plus grande concentration se trouve dans le parc naturel régional de la Montagne de Reims, dans la Marne. La réserve biologique des Faux, en forêt de Verzy, qui existe depuis 1981, n'en compte pas moins de 900. Les tortillards (appelés aussi "faux") ne constituent pas une espèce à part entière mais une variété (tortuosa), d’origine naturelle, des hêtres communs. Les individus sont caractérisés par une petite taille, un tronc tortueux et des branches qui s’entremêlent et retombent vers le sol. La forêt de Verzy (Marne) se trouvant sur le domaine de l’ancienne abbaye Saint-Basle, elle a sans doute été protégée et entretenue par la communauté religieuse durant des siècles. "Les autres spécimens qui existent dans le monde sont apparentés à ceux de Verzy et sont souvent situés sur des terres monastiques. On peut donc imaginer qu’il y a eu des échanges, même si nous n’en avons trouvé aucune trace", explique Jean-Baptiste Richard, conservateur de la réserve biologique des Faux de Verzy pour l’Office national des forêts (ONF).

Mille légendes courent sur l’origine du fau de Verzy : il serait le résultat d’une malédiction du malin ou aurait pris cette forme après que son bois a servi à la fabrication de balais de sorcière. La source de ces circonvolutions est plus prosaïque. "Une mutation génétique est survenue chez certains individus, sans doute entre -13000 et -2000 et se transmet depuis", souligne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pendant combien de temps faut-il laisser tremper son orchidée dans l'eau ?
Pourquoi une odeur de "pourri" empoisonne la vie des habitants de Lisbonne ?
Voici les pays les plus écolo d’Europe en 2024
Le saviez-vous : vos skis laissent peut-être des polluants éternels sur les pistes
Comment utiliser la biomasse pour produire de l'énergie ?