Publicité

Hérault : un retraité "chute" de la table d'opération durant son anesthésie et réclame des explications

Bruno Branchu, un retraité de 65 ans, a été opéré du dos il y a cinq mois. Durant l'opération survenue au CHU de Montpellier, il est tombé de manière "inexpliquée" de la table d'intervention. Il vit depuis avec des douleurs insoutenables.

Double dose de morphine, Doliprane et anti-inflammatoires. Depuis cinq mois, Bruno Branchu se réveille avec un cocktail d'antidouleurs. "La liste se rallonge au fur et à mesure", peste-t-il. La cause de ses maux: une opération du dos survenue il y a cinq mois.

C'est durant une intervention chirurgicale au CHU de Montpellier que son calvaire a commencé. Le compte-rendu médical relate un "glissement inexpliqué du patient avec chute de la table d'examen" en "fin de procédure". Un accident survenu alors que Bruno Branchu était toujours sous anesthésiant.

Une vie de douleurs, une plainte déposée

Comment cet accident a-t-il pu arriver? Le patient n'en sait rien. Depuis cinq mois il cherche des réponses et des excuses après cet accident l'ayant laissé avec des "douleurs multipliées par deux".

"Je n'ai même pas eu un appel derrière pour me dire 'excusez nous'. Il n'y a pas le geste humain. C'est dur", regrette le retraité, ému aux larmes par sa situation.

Même pour se déplacer dans son domicile Bruno souffre. Devant notre caméra, il peine à se mouvoir, même à l'aide d'une béquille. Alors qu'il pratiquait 1h30 de sport quotidiennement, il est aujourd'hui incapable de s'allonger sans être tordu de douleurs.

Ses nuits, le sexagénaire les passe assis. Des nuits sans sommeil morcelées, ponctuées de réveils dans la souffrance, même avec la prise d'antidouleurs. Un cauchemar qui n'a pas d'issue évidente, même cinq mois après.

La source de son problème n'est pas encore identifiée par les médecins. Trois biopsies ont été réalisées et montrent une infection, sans que la source de celle-ci ne soit identifiée. "C'est le pire. Cinq mois après tout ça, on ne sait pas". Une plainte a été déposée contre le CHU de Montpellier.

Article original publié sur BFMTV.com