Hélène Rollès revient avec un nouvel album, "du pur Hélène" qui lui rappelle ses débuts

·2 min de lecture
Hélène Rollès en février 2011 - Bertrand Langlois - AFP
Hélène Rollès en février 2011 - Bertrand Langlois - AFP

Hélène Rollès a fait son grand retour musical vendredi dernier, avec un nouvel album intitulé Hélène: un amour. Un disque composé de 14 chansons, porté par le single Un Amour, qui fait penser aux premiers titres de sa carrière.

"C’est du pur Hélène, cela me rappelle les débuts. On a l’impression d’être il y a vingt-cinq ans. Même dans ma voix, on retrouve les anciennes sonorités", a confirmé Hélène Rollès dans les colonnes du Parisien, précisant: "Moi, je ne regrette pas le passé, je l’ai déjà vécu une fois, c’est bon." https://www.youtube.com/embed/ukl-41W5GHY?rel=0

Cela faisait cinq ans que l'actrice et chanteuse s'était éloignée de la scène musicale. "Le temps passe vite. Je ne me suis même pas rendue compte que cela faisait déjà cinq ans que je n’avais pas fait d’album", a confié l'artiste. "Je me suis beaucoup consacrée à mes enfants pour ne pas rater les moments essentiels de leurs vies."

Fidélité des fans

Hélène Rollès, qui habite "dans une forêt à côté d’un petit village" où elle cultive sa tranquillité, a avoué à nos confrères ne pas avoir conscience d'être "une icône pop de la culture française".

"Ah non, pas du tout, et tant mieux! Les gens sont d’une telle fidélité avec moi, je fais partie de leur famille depuis ma première apparition à la télé, il y a une trentaine d’années", a-t-elle avoué. "C’est fou! Dans la rue, ils se jettent sur moi et m’embrassent. D’autres s’écroulent en larmes, c’est très déstabilisant. Je n’ai jamais pris le métro. Et pendant des années, je n’ai pas eu conscience de ma popularité à la grande époque, jusqu’à des émeutes à Cannes…"

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles