Guinée : Le président guinéen sortant, Alpha Condé, 82 ans, déclaré vainqueur de la présidentielle

·2 min de lecture

Le président guinéen sortant, Alpha Condé, 82 ans, a gagné la présidentielle dès le premier tour, remportant ainsi un troisième mandat controversé.

Le président guinéen sortant, Alpha Condé, 82 ans, a gagné la présidentielle, remportant ainsi un troisième mandat controversé, selon les résultats provisoires annoncés samedi par la commission électorale (Céni) et qui ont entraîné immédiatement des violences à Conakry.

Annonçant ces résultats encore provisoires, le président de la CENI Kabinet Cissé a déclaré que M. Condé avait remporté 59,49% des voix au scrutin du 18 octobre.

Son principal rival Cellou Dalein Diallo, 68 ans, qui s'était proclamé vainqueur de la présidentielle avant la publication des résultats, a obtenu 33,5% des suffrages, selon la Céni.

"Nous allons protester contre ce hold-up électoral par la rue", a déclaré à l'AFP l'opposant, bloqué dans son domicile de Conakry par la police: "nous allons quand même saisir la Cour constitutionelle, sans se faire trop d'illusions."

Dès l'annonce des résultats, des affrontements ont éclaté entre forces de l'ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymognènes, et manifestants, a constaté un journaliste de l'AFP. Des bérets rouges étaient en appui aux policiers et aux gendarmes et des tirs étaient entendus.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé à une "solution pacifique" par le "dialogue" de la crise post-électorale, demandant à MM. Condé et Diallo, d'empêcher "la violence".

"Le secrétaire général exhorte également les leaders d'opinion et la presse à mettre un terme à tous discours incendiaires et appels à la dissension d'inspiration ethniciste", a déclaré son porte-parole dans un communiqué.

L'Union des forces démocratiques de Guinée dénonce des exactions inouïes

"Nous sommes dans la rue, tant que Cellou Dalein ne nous demandera pas de rentrer", a assuré à l'AFP l'un des manifestants, Souleymane Cisse,(...)


Lire la suite sur Paris Match