Publicité

Guillaume Meurice va revenir sur la polémique sur Netanyahu dans un « journal de bord »

Guillaume Meurice, ici lors de l’enregistrement d’une de ses chroniques pour France Inter, va publier un nouveau livre autour de sa blague controversée sur Netanyahu.
Capture d’écran Youtube Guillaume Meurice, ici lors de l’enregistrement d’une de ses chroniques pour France Inter, va publier un nouveau livre autour de sa blague controversée sur Netanyahu.

LITTÉRATURE - Guillaume Meurice veut livrer sa version de l’histoire. Ce mardi 16 janvier, les éditions du Seuil ont annoncé au programme de leurs prochaines publications un livre écrit par l’humoriste dans lequel il donnera sa vision de la polémique, après une plaisanterie controversée sur le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Le chroniqueur de France Inter change encore d’éditeur. Après avoir dû renoncer à publier chez Le Robert un livre qui contenait une blague sur le milliardaire Vincent Bolloré, il l’avait fait chez Flammarion, en mars 2023.

Cette fois-ci, son récit intitulé Dans l’oreille du cyclone doit paraître aux éditions du Seuil, le 15 mars. « Dans ce document, journal de bord d’une tempête médiatique, Guillaume Meurice raconte comment les polémiques se fabriquent et se défont. Il en ressort un texte, drôle et inquiétant, sur l’humour politique », indique l’éditeur dans son programme de parutions.

Guillaume Meurice entendu par la police

Le 29 octobre, dans un sketch sur France Inter, il avait suggéré pour Halloween un « déguisement » de Benjamin Netanyahu, « sorte de nazi mais sans prépuce », suscitant de très nombreuses protestations. Son employeur lui avait adressé un « avertissement ». Et le régulateur de l’audiovisuel, l’Arcom, avait adressé une mise en garde écrite à Radio France.

Après une plainte de l’Organisation juive européenne, une enquête judiciaire avait été ouverte pour provocation à la haine et injure publique aggravée. Guillaume Meurice, menacé au point de devoir enregistrer sa chronique sans public la semaine suivant sa « blague », avait été entendu, libre, par la police judiciaire le 21 novembre.

À voir également sur Le HuffPost :

France Inter reçoit une mise en garde de l’Arcom après la chronique de Guillaume Meurice sur Netanyahu

Charline Vanhoenacker au repos après avoir reçu des menaces de mort, ne sera pas sur Inter dimanche