Publicité

Guide Michelin 2024 : La carte des candidats de « Top Chef » étoilés par le guide rouge

Camille Delcroix, ancien gagnant de Top Chef 2018, décroche une première étoile au guide Michelin pour son restaurant « Bacôve » à Saint-Omer
Camille Delcroix, ancien gagnant de Top Chef 2018, décroche une première étoile au guide Michelin pour son restaurant « Bacôve » à Saint-Omer

GUIDE MICHELIN - Ils sont 52 chefs et cheffes à décrocher cette année leur première étoile au Guide Michelin. Et l’un d’entre eux est loin d’être inconnu des téléspectateurs de M6. En effet, un ancien candidat de Top Chef découvert dans le concours culinaire a obtenu cette prestigieuse distinction ce lundi 18 mars : il s’agit de Camille Delcroix.

Guide Michelin 2024 : Une 3e étoile pour Jérôme Banctel et Fabien Ferré

Souvenez-vous, en avril 2018 devant plusieurs millions de téléspectateurs, le jeune Camille Delcroix, 27 ans alors, remportait la saison 9 de Top Chef après un parcours sans faute dans la brigade de Philippe Etchebest. Il avait notamment impressionné au cours des épreuves et des épisodes les chefs Marc Veyrat, Yannick Alléno, Joël Robuchon ou Jean-François Piège. Avant de s’imposer logiquement en finale face à Victor Mercier.

Six ans plus tard, Camille Delcroix est l’unique « Top Chef » à obtenir cette année une étoile au Michelin. Installé à Saint-Omer avec son restaurant « Bacôve » - du nom des grandes barques à fond plat utilisées par les maraîchers du marais audomarois pour transporter leurs légumes -, le chef y « signe des menus d’une belle précision technique, inspirés par les produits du terroir local et un fil conducteur associant terre et mer », note le célèbre guide, particulièrement séduit par un plat de « rouget grillé au barbecue binchotan, variation de chou-fleur et sauce Noilly ».

Notre carte ci-dessous recense tous les restaurants étoilés d’anciens candidats de « Top Chef » :

Plus de 25 « Top Chef » étoilés

L’an passé, cinq anciens candidats de Top Chef étaient venus rallonger la liste des étoilés Michelin, avec notamment le jeune bruxellois Mallory Gabsi, demi-finaliste de la saison 11, pour le restaurant qui porte son nom dans le 17e arrondissement de Paris, Thibaut Spiwack (saison 13) pour « Anona » à Paris aussi, Gérald Guille (saison 3) pour « Pureté » à Lille, Jordan Yuste (saison 11) pour « L’Arrivage » à Sète et Nicolas Seibold (saison 6) pour « La Mutinerie » à Lyon.

Les emblématiques Jean Imbert (saison 3), Mory Sacko (saison 11), Matthias Marc (saison 12), Guillaume Sanchez (saison 8) ou encore Naoëlle d’Hainaut (gagnante de la saison 4) affichent eux aussi une distinction du guide rouge depuis plusieurs années. Au total, ils sont aujourd’hui près d’une trentaine, révélés par le concours culinaire de M6 au fil des quinze dernières années, à porter un ou plusieurs macarons.

À voir également sur Le HuffPost :

Guide Michelin : la Bouitte, le restaurant de la famille Meilleur, perd sa troisième étoile

« Top Chef 2024 » : Pierre Gagnaire souligne une vraie différence générationnelle avec « Les enfants Top Chef »