Publicité

Guerre en Ukraine : Zelensky estime que Poutine compte sur l'"effondrement" du soutien occidental à Kiev

"La Russie n'espère qu'une chose : que l'unité du monde libre s'effondre l'année prochaine", a déclaré Volodymyr Zelensky ce mercredi lors d'une téléconférence entre les dirigeants des pays du G7.

Guerre en Ukraine : Zelensky estime que Poutine compte sur l'"effondrement" du soutien occidental à Kiev

Le président russe Vladimir Poutine compte sur l'"effondrement" du soutien occidental à l'Ukraine, a affirmé mercredi Volodymyr Zelensky devant les dirigeants du G7, rapportant que l'armée russe avait "augmenté la pression de manière significative" sur le front.

"La Russie n'espère qu'une chose: que l'unité du monde libre s'effondre l'année prochaine. La Russie pense que l'Amérique et l'Europe feront preuve de faiblesse et ne maintiendront pas leur soutien à l'Ukraine au niveau approprié", a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky au cours d'une téléconférence entre les dirigeants des pays du G7.

S'il a admis que les forces russes étaient à l'offensive sur le front, Volodymyr Zelensky a assuré que les soldats ukrainiens "résistaient aux attaques".

"Nous maintenons d'importantes têtes de pont" en plusieurs endroits sur la ligne de front et "nous nous préparons pour les prochaines étapes", a-t-il affirmé.

"Le monde libre a un besoin vital de maintenir son unité"

Après l'échec de la grande contre-offensive estivale de l'armée ukrainienne, qui n'est pas parvenue à percer les défenses russes, ce sont les troupes de Moscou qui ont repris l'initiative, notamment à Adviïvka, une cité industrielle de l'est qu'elles essayent d'encercler.

L'aide militaire et financière occidentale à l'Ukraine, cruciale pour son effort de guerre, est quant à elle de plus en plus remise en question, devenant un objet de querelles politiques tant aux États-Unis qu'en Europe.

Volodymyr Zelensky a ainsi estimé mercredi que son pays devait "gagner la bataille de la motivation" à domicile comme à l'étranger. "Le monde libre a un besoin vital de maintenir son unité", a-t-il plaidé devant le G7.

Il a également dit espérer que l'Union européenne "tiendra sa promesse à l'égard de l'Ukraine", dont la volonté d'adhésion à l'UE doit en particulier être discutée pendant un sommet mi-décembre.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine - Frédéric Encel : "Poutine est vraisemblablement malade. On ne sait pas si cette maladie sera une variable dans ses prises de décision"