Publicité

Guerre en Ukraine : des troupes françaises envoyées au front ? Zelensky répond à Macron sur BFMTV

Volodymyr Zelensky réponds aux questions de la chaîne française BFMTV.
Volodymyr Zelensky réponds aux questions de la chaîne française BFMTV.

INTERNATIONAL - Dialogue interposé. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réagi ce lundi 11 mars à la déclaration d’Emmanuel Macron qui avait affirmé à la fin du mois de février que l’envoi en Ukraine de troupes occidentales ne devait pas « être exclu » au nom d’une « ambiguïté stratégique ». Cette déclaration a par ailleurs depuis suscité une intense controverse en Europe.

« Tant que l’Ukraine tient, l’armée française peut rester sur le territoire français », a déclaré le président ukrainien dans un entretien accordé au journal Le Monde et à la chaîne BFMTV, comme vous pouvez l’entendre dans la vidéo ci-dessous. « Vos enfants ne vont pas mourir en Ukraine », a-t-il ajouté face aux questionnements soulevés par la déclaration de chef de l’Etat français.

« Si Poutine parvient à aller attaquer un autre pays de l’Otan… »

Interrogé par Yves Calvi sur son opinion et sa compréhension de la position d’Emmanuel Macron, Volodymyr Zelensky a répondu : « Le fait qu’Emmanuel Macron ait dit qu’on ne puisse rien exclure, je pense que (...) c’est lié à Poutine car tant que l’Ukraine est là, tant que l’Ukraine tient, l’armée française peut rester sur le territoire français ». Il a ensuite ajouté : « Mais si Poutine parvient à aller attaquer un autre pays de l’Otan, eh bien ce sont des pays de l’Otan qui seraient amenés à décider comment, en quelle quantité, devraient être envoyés ou pas leur armée », a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron « veut seulement que (...) l’Ukraine ne se retrouve pas seule », « il voulait avoir une sorte d’union autour de l’Ukraine et je n’y vois aucun risque », a encore affirmé le chef de l’État ukrainien. S’il ne réclame pas de troupes pour affronter l’ennemi russe, Volodymyr Zelensky a cependant rappelé l’importance de l’envoi de « personnel technique » pour « la coproduction » de canons Caesar et « l’entraînement ».

La situation est « bien meilleure » sur le front

« Je peux vous donner l’information fraîche : la situation est bien meilleure que durant les trois derniers mois », a-t-il encore assuré, contredisant de nombreuses évaluations récentes de la campagne militaire russe en Ukraine. L’avancée russe « se poursuivait dans l’Est du pays, aujourd’hui notre commandement, nos militaires (l’) ont arrêté », a-t-il estimé.

« Plus de 1 000 kilomètres » de lignes défensives sont construites ou en cours de construction sur le front en Ukraine, selon Volodymyr Zelensky. « Vous devez savoir que lorsque nous parlons des fortifications, il s’agit d’un processus constant, nous ne parlons pas de kilomètres ou pas des centaines de kilomètres mais de plus de 1 000 kilomètres de construction. Il s’agit par conséquent d’une tâche très complexe », a-t-il assuré, mentionnant « trois lignes de défense » déjà « construites » contre les forces russes, dans l’Est, le Sud et le nord de l’Ukraine.

À voir aussi sur Le HuffPost :

La France double la Russie sur le podium des exportations d’armes

Avant le débat sur l’accord avec l’Ukraine, LFI et le RN posent les mêmes « lignes rouges »