Publicité

Guerre en Ukraine : Poutine accuse «les néonazis» de commettre des crimes contre les civils

Vladimir Poutine a accusé vendredi "les néonazis en Ukraine" de commettre des crimes contre les civils, à l'occasion de la journée internationale des victimes de l'Holocauste, une rhétorique à laquelle il recourt pour défendre l'offensive militaire russe.

"Oublier les leçons de l'Histoire conduit à la répétition de terribles tragédies. La preuve en est les crimes contre les civils, le nettoyage ethnique (et) les actions punitives organisées par les néonazis en Ukraine", a dénoncé le président russe dans un communiqué.

"C'est contre ce mal que nos soldats se battent courageusement", a-t-il ajouté.

À lire aussi Jean-Yves Le Drian : «L’Ukraine doit absolument gagner»

"Le jour de la libération du camps hitlérien allemand de la mort Auschwitz-Birkenau, souvenons-nous que Poutine est en train de construire de nouveaux camps à l'est", a vertement réagi le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, appelant à soutenir l'Ukraine pour que l'Histoire "ne fasse pas une boucle".

Des déclarations consternantes pour Catherine Colonna

La cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna a quant à elle fustigé les déclarations "consternantes" et "choquantes" du chef de l'Etat russe. "C'est une provocation indigne un jour comme aujourd'hui", a-t-elle ajouté.

Pour expliquer l'intervention de son armée, Vladimir Poutine a dénoncé, à maintes reprises, "le génocide", selon lui, des populations russophones de l'est de l'Ukraine et qualifié le gouvernement de Volodymyr Zelensky...


Lire la suite sur ParisMatch