Publicité

Guerre en Ukraine : Moscou reconnaît la mort de 63 soldats russes

Au moins 63 militaires russes ont été tués lors d'une frappe ukrainienne sur la ville de Makiivka, dans l'est de l'Ukraine. (image d'illustration) - Credit:DANYLO ANTONIUK / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Le ministère russe de la Défense a reconnu la mort d'au moins 63 soldats russes à la suite d'une frappe ukrainienne à Makïivka, près de Donetsk.

La Russie a reconnu lundi 2 janvier la mort de 63 de ses soldats en Ukraine, tués dans une frappe ukrainienne en territoire séparatiste dans l'est du pays, les plus lourdes pertes en une seule attaque admises par Moscou depuis le début de l'invasion. L'état-major ukrainien a confirmé avoir mené cette frappe, réalisée selon lui avant le Nouvel an le 31 décembre. « Les pertes en termes de personnel pour les occupants sont en train d'être précisées », a indiqué l'état-major ukrainien lundi soir, après que l'armée a évoqué dans un premier temps jusqu'à 400 soldats russes tués.

Selon le ministère russe de la Défense, 63 militaires ont été tués dans l'explosion de « quatre missiles » tirés par des systèmes HIMARS, une arme fournie par les États-Unis aux forces ukrainiennes. L'armée russe n'a qu'à de très rares reprises donné un bilan de son offensive ou communiqué sur ses pertes.

Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, qui n'a pas précisé la date de la frappe, ces missiles ont frappé « un centre de déploiement provisoire » de l'armée russe à Makiïvka, ville sous occupation russe située à l'est de la ville séparatiste de Donetsk. Le ministère a encore assuré avoir abattu deux des six missiles tirés sur cette cible à Makiïvka.

À LIRE AUSSI : « Si je rentre, on me tue » : le témoignage d'un mercenaire Wagner capturé en Ukraine

Le commandement militaire russe ciblé par des critiques

Dimanche, des médias russes et ukrainiens avaient commencé [...] Lire la suite

VIDÉO - Ukraine: au moins 63 soldats russes tués dans une frappe près de Donetsk