Guerre en Ukraine : Marioupol évacué pour l’assaut final

© AFP

La vice-Première ministre ukrainienne l’a annoncé samedi soir. « L’ordre du président a été exécuté », a-t-elle affirmé. Femmes, enfants et personnes âgées ont tous été évacués de l’aciérie d’Azovstal. Il n’est pas précisé si des hommes, se trouvent toujours à l’intérieur du gigantesque complexe métallurgique, dernière poche de résistance dans la ville dévastée de Marioupol. Au total, 500 civils qui vivaient terrés depuis des semaines dans ces galeries souterraines ont pu être exfiltrés dans des opérations périlleuses menées ces derniers jours par l’ONU et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

A Kharkiv, les forces russes repoussées

Ce dénouement pourrait ouvrir la voie à l’assaut final des forces russes sur l’usine, où sont encore retranchés des combattants ukrainiens. Kiev a demandé, hier soir, à Médecins sans frontières leur évacuation. Ses soldats « manquent de médicaments, d’eau et de nourriture ». Ils « meurent de gangrène et de septicémie », peut-on lire dans un communiqué.  « L’ennemi cherche à achever les défenseurs d’Azovstal, il essaie de faire cela avant le 9 mai pour faire un cadeau à Vladimir Poutine », a mis en garde un conseiller du président Volodymyr Zelensky, en faisant allusion à l’anniversaire de la victoire de la Russie contre l’Allemagne nazie. La prise du port stratégique bordant la mer d’Azov doit permettre à Moscou de faire la jonction entre le nord de la Crimée, péninsule conquise en 2014, et le sud de la province de Donetsk, dans le D...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles