Publicité

Guerre en Ukraine : l’ambassadeur de Russie convoqué par la France après la mort de deux humanitaires français

L’ambassadeur de Russie en France, Alexeï Mechkov, « sera convoqué » ce lundi 5 février au ministère français des Affaires étrangères après les frappes russes ayant tué deux humanitaires français en Ukraine la semaine dernière.
Capture d’écran BFMTV L’ambassadeur de Russie en France, Alexeï Mechkov, « sera convoqué » ce lundi 5 février au ministère français des Affaires étrangères après les frappes russes ayant tué deux humanitaires français en Ukraine la semaine dernière.

RUSSIE - Réitérer la condamnation de la France dans un cadre officiel. L’ambassadeur de Russie en France, Alexeï Mechkov, « sera convoqué » ce lundi 5 février au ministère français des Affaires étrangères après les frappes russes ayant tué deux humanitaires français en Ukraine la semaine dernière, a annoncé une source diplomatique à l’AFP.

Guerre en Ukraine : Trois Russes exilés à Paris nous racontent comment ils imaginent le futur pour leur pays

Les deux victimes françaises ont péri jeudi lors d’une frappe sur Beryslav, petite commune ukrainienne située sur la rive nord du fleuve Dniepr, près de la ligne de front, a confirmé vendredi le ministère français des Affaires étrangères, faisant également état de trois autres ressortissants français blessés. Dans la foulée, le parquet antiterroriste français a ouvert une enquête vendredi soir, notamment pour crimes de guerre et atteinte volontaire à la vie d’une personne protégée par le droit international humanitaire.

Course contre la désinformation

La convocation de l’ambassadeur de Russie sera aussi l’occasion, pour le quai d’Orsay, de dénoncer « le regain de désinformation ciblant la France », quelques jours après que le ministère des Armées a identifié une « manœuvre coordonnée de la Russie » pour diffuser de fausses informations impliquant la France.

Par exemple, le ministère de la Défense russe a affirmé le mois dernier avoir « éliminé » des « mercenaires français » à la mi-janvier à Kharkiv. Paris a fermement démenti ces informations. Plusieurs listes, dont une qui prétend dévoiler l’identité d’une trentaine de « mercenaires français morts », ont en outre été relayées massivement par des chaînes Telegram et des activistes pro-Kremlin, avant que des volontaires français en Ukraine ne démentent eux-mêmes.

La France s’attend également à être la cible d’un regain de désinformation russe en vue de la visite d’Emmanuel Macron en Ukraine, prévue en février.

Ce n’est pas la première fois que l’ambassadeur de Russie, Alexeï Mechkov, est convoqué par le Quai d’Orsay. En 2022, il avait ainsi été convoqué par le ministre d’alors, Jean-Yves Le Drian, pour un tweet « indécent » de l’ambassade sur les exactions commises dans la localité ukrainienne de Boutcha.

Le 25 mars, le diplomate avait aussi été convoqué au Quai d’Orsay après la publication de caricatures sur le compte Twitter de l’ambassade montrant notamment les Européens léchant les fesses de l’Oncle Sam.

À lire également sur Le HuffPost :

Guerre en Ukraine : ces habitantes de Lviv souhaitent la paix en 2024, même si « ça ne sert à rien d’espérer » avec Poutine