Guerre en Ukraine : Kiev et Odessa sous une pluie de missiles russes

Passers-by light their way with flashlights during a blackout in the Ukrainian capital of Kyiv, on December 20, 2022, amid the Russian invasion of Ukraine. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)
SERGEI SUPINSKY / AFP Passers-by light their way with flashlights during a blackout in the Ukrainian capital of Kyiv, on December 20, 2022, amid the Russian invasion of Ukraine. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)

GUERRE EN UKRAINE - Kiev et Odessa sous les bombes. Ce jeudi 26 janvier, la capitale ukrainienne et la région de la ville portuaire ont été la cible de bombardements russes intensifs, selon les autorités locales.

À Kiev, une personne a été tuée et deux autres blessées dans le quartier de Golosiïvsky, dans le sud de la ville, après des frappes russes, a annoncé le maire Vitali Klitschko. L’administration militaire de la capitale a précisé qu’il s’agissait de débris d’un missile abattu.

Dans le même temps, les autorités locales d’Odessa, dans le sud du pays, ont indiqué que deux sites énergétiques essentiels de la région avaient été endommagés dans une nouvelle salve massive de missiles russes. La frappe n’a pas fait de blessés, a précisé le chef de l’administration militaire, mais il appelle les habitants de la ville à rester dans les abris.

Au lendemain d’annonces sur les chars lourds

Hasard (ou non), le centre historique de la ville d’Odessa, située sur les bords de la mer Noire, a été placé la veille sur la liste du patrimoine mondial en péril de l’Unesco. Un choix « politique », a dénoncé la Russie. Ces bombardements interviennent également juste après l’annonce de l’Allemagne, puis des États-Unis, de livrer des chars lourds à l’Ukraine. Une décision là encore pointée du doigt par le Kremlin, qui a menacé de « brûler » tous ces tanks.

Après ces frappes, des coupures d’électricité « d’urgence » ont été déclenchées jeudi matin à Kiev, Odessa, ainsi que dans la région de Dnipropetrovsk (centre-est), a annoncé la compagnie d’électricité privée DTEK. « C’est une mesure de prévention qui permettra d’éviter des dommages importants aux infrastructures électriques si les missiles de l’ennemi atteignent leur but », a précisé le groupe sur Telegram.

L’Ukraine a par ailleurs annoncé avoir abattu un ensemble des drones kamikaze lancés par la Russie au cours de la nuit. « Selon les données préliminaires, l’ennemi a utilisé 24 drones Shahed » de fabrication iranienne, a indiqué l’armée de l’air ukrainienne sur Telegram. « Tous les 24 ont été détruits » par les forces ukrainiennes, a-t-elle ajouté.

À voir également sur Le Huffpost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi