Publicité

Guerre en Ukraine: Kiev dit essayer d'"élargir" sa tête de pont sur la rive du Dniepr occupée

Des nouvelles du front ukrainien. L'armée ukrainienne a dit lundi tenter d'"élargir" sa tête de pont sur la rive gauche du fleuve Dniepr, occupée par l'armée russe dans le sud du pays, malgré d'intenses attaques de l'ennemi sur cette position.

"Les forces de défense ukrainiennes continuent leurs efforts visant à élargir leur tête de pont sur la rive gauche du fleuve Dnipro dans la région de Kherson", a affirmé l'état-major de l'armée dans son rapport matinal.

"Malgré des pertes importantes, l'ennemi continue d'essayer de chasser nos unités de leurs positions", a ajouté l'état-major, faisant état de "huit opérations d'assaut" russes "ayant échoué" au cours de la journée précédente.

Nouvelles positions ukrainiennes

Les forces ukrainiennes - notamment deux brigades d'infanterie marine - s'efforcent depuis des mois de grignoter du terrain sur la rive gauche du fleuve Dniepr dans la région de Kherson, alors que l'ensemble du front est largement figé depuis fin 2022 et que les Russes sont à l'offensive dans plusieurs zones de l'Est.

Les Ukrainiens ont en particulier réussi à établir des positions près du village de Krynky et les maintiennent au moins depuis octobre dernier. Il s'agit, selon les analystes, de préparer de futures opérations plus importantes.

L'Institute for the Study of War (ISW), centre de réflexion basé aux Etats-Unis, avait fait état de combats vendredi près de Krynky, tout en constatant l'absence de "changements confirmés" sur ce secteur du front.

Dans l'Est, le ministère russe de la Défense a revendiqué lundi avoir pris le hameau de Tabaïvka près de Koupiansk, dans la région de Kharkiv.

Un porte-parole de l'armée ukrainienne, Volodymyr Fitio, a démenti à la télévision la prise de cette localité assurant que des combats y sont toujours en cours.

Région au coeur du conflit

Les troupes de Moscou avaient occupé une partie considérable de la région frontalière de Kharkiv au début de leur invasion de l'Ukraine début 2022. A l'automne de la même année, l'armée russe avait été contrainte à une humiliante retraite de cette zone par une contre-offensive ukrainienne éclair.

Dans une nouvelle série d'attaques aériennes dans la nuit de dimanche à lundi, la Russie a elle tiré sur l'Ukraine huit drones explosifs, un missile balistique de type Iskander et trois missiles S-300, a affirmé de son côté sur Telegram l'armée de l'air ukrainienne.

Les huit drones ont été abattus dans le sud, le centre-est et l'ouest du pays, à des centaines de kilomètres de la ligne de front, selon la même source.

Article original publié sur BFMTV.com