Publicité

Guerre en Ukraine: Kiev annonce de nouvelles attaques de drones de fabrication iranienne

L'armée ukrainienne a indiqué samedi que le pays a été la cible d'une attaque nocturne de drones de fabrication iranienne. Onze drones sur 16 ont été "détruits", affirme l'armée, mais d'autres ont "touché des bâtiments" sans faire de victimes.

"Les envahisseurs russes ont attaqué l'Ukraine avec des drones" de fabrication iranienne, a annoncé samedi l'armée de l'air ukrainienne dans un communiqué diffusé sur Telegram. Des drones ont été "détruits" et l'armée indique qu'aucune victime n'est à déplorer.

"Vers 21h le 17 mars 2023, les envahisseurs russes ont attaqué l'Ukraine avec des drones d'attaque kamikaze de fabrication iranienne de type Shahed-136/131", a indiqué l'armée de l'air ukrainienne.

Onze drones sur 16 ont été "détruits", a indiqué l'armée. Les attaques ont été lancées depuis la mer d'Azov et depuis la région russe de Bryansk, qui borde l'Ukraine au nord, a-t-elle ajouté.

Des dégâts mais pas de victime

La région de Lviv (ouest), a été particulièrement visée. "Vers 01H00 du matin, notre région a été attaquée par des drones kamikazes de type Shahed 136", a déclaré le gouverneur régional, Maksym Kozytski. Trois drones ont été abattus, trois autres ont "touché des bâtiments non résidentiels" dans le quartier de Yavoriv, faisant des dégâts mais pas de victime, a-t-il ajouté.

Dans la région de Dnipro (sud-est), trois drones ont été abattus par la défense aérienne, selon le chef du conseil régional, Mykola Lukashuk. "Deux autres ont touché une infrastructure critique à Novomoskovsk", au nord de la Dnipro, provoquant un incendie et des dégâts "importants": quatre maisons détruites et six autres endommagées, mais sans faire de blessé, a-t-il ajouté.

La Russie, qui a lancé une invasion de l'Ukraine il y a un peu plus d'un an, pilonne régulièrement les infrastructures du pays, privant la population d'électricité et d'eau.

Les drones lancés sur Kiev ont eux "tous" été "détruits" par "nos forces de défense aérienne", sans faire ni victime ni dégât, a affirmé l'administration de la ville sur les réseaux sociaux.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le mandat d'arrêt international émis contre Vladimir Poutine a-t-il une chance d'aboutir?