Guerre en Ukraine : Kiev affirme avoir progressé dans sa contre-offensive contre les Russes à Kherson

© STRINGER / AFP

Dans le sud de l'Ukraine, à Kherson, l’occupation russe serait–elle à deux pontons de la fin ? C'est ce que laisse sous–entendre ce dimanche le député régional ukrainien Serguiï Khlan : «Les seuls moyens de traverser le fleuve pour l’occupant sont des pontons près du pont Antonivsky, mais ils ne pourront pas totalement répondre à leurs besoins ». Selon lui, « la Russie transfère ses centres de commandement de la rive droite du fleuve vers la gauche, consciente qu'en cas d'escalade, ils ne pourront pas être évacués à temps ».

La ville, située sur les berges du Dniepr dans le sud de l'Ukraine, est la seule capitale régionale occupée depuis le 3 mars dernier par la Russie. À l'Ouest, les forces armées ukrainiennes font barrage à l'avancée russe dans la région et cible avec intensité l'occupant depuis le mois de juillet dans le cadre d'une entreprise de reconquête. L'occupation de la ville dépend donc des ponts qui relie Kherson à l'arrière–garde russe plus à l'Est, sur la rive gauche du Dniepr. Mais les récents bombardements qui ont fortement endommagé les ponts routiers et ferroviaires d'Antonivsky et de Nava mettent en péril la chaîne de ravitaillement russe.

Lire aussi - ONU, Otan, Union européenne… Quel rôle pour les organisations internationales pendant la guerre en Ukraine ?

Un ravitaillement rendu impossible

L'Ukraine a affirmé être en passe d'isoler une partie des forces russes dans la région de Kherson, après y avoir détruit ou endommagé tous les ponts existants. « Le...


Lire la suite sur LeJDD