Publicité

Guerre en Ukraine: Kiev accuse les forces russes d'utiliser le réseau satellite Starlink sur le front

Les forces russes ont commencé à utiliser sur le front le service d'accès à internet par satellite Starlink du milliardaire Elon Musk, a affirmé ce samedi 11 février le renseignement ukrainien, alors que ce réseau était jusque-là utilisé uniquement par les troupes de Kiev.

"Oui, des cas d'utilisation de ces dispositifs par les occupants russes ont été enregistrés. Cela commence à prendre un caractère systémique", a affirmé Andriï Ioussov, porte-parole de la direction principale du renseignement militaire ukrainien au journal RBC-Ukraine.

Selon l'agence de presse UNIAN, des interceptions radio ont permis d'établir que des unités russes stationnées près de Bakhmout, dans l'Est de l'Ukraine, ont "commencé à utiliser massivement Starlink sur le front".

25.000 terminaux terminaux déployés en Ukraine

Starlink dispose d'un réseau de plus de 2.000 petits satellites en orbite basse au-dessus de la terre, qui permettent de fournir un accès internet. Des terminaux terrestres sont alors reliés à des routeurs qui permettent de générer du wifi et donc un accès internet.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, la société d'Elon Musk, SpaceX, y a livré des milliers de terminaux qui permettent d'assurer ainsi une connexion à internet. Quelque 25.000 terminaux ont été déployés dans le pays.

Ce réseau est essentiel pour les communications de l'armée ukrainienne, et n'était jusque-là pas utilisé par les forces russes.

Relations complexes

Selon des blogueurs militaires ukrainiens, la Russie a pu acquérir des terminaux Starlink via des pays tiers. Si le réseau est bloqué en Russie, les troupes russes se trouvant en Ukraine peuvent potentiellement y avoir accès.

L'Ukraine et Elon Musk entretiennent des relations complexes. Kiev l'avait remercié d'avoir déployé ses satellites, mais s'est plus tard indigné quand il a proposé que le pays cède des territoires pour obtenir la paix.

Le milliardaire a aussi affirmé avoir empêché une attaque ukrainienne contre une base de la marine russe en 2022 en refusant une demande de Kiev d'activer l'accès à Internet via Starlink en mer Noire, près de la Crimée annexée par Moscou.

Article original publié sur BFMTV.com