Guerre en Ukraine: Emmanuel Macron assure qu'il "reparlera au président Poutine"

Le président français a affirmé qu'un nouvel échange avec le dirigeant russe était envisagé, notamment sur la question de la centrale de Zaporijia. Les deux dirigeants ne se sont plus appelés depuis des mois.

Les discussions vont-elles reprendre entre Paris et Moscou? C'est en tout cas le souhait d'Emmanuel Macron, comme il l'assure dans une interview donnée ce samedi depuis les États-Unis, où il était en déplacement et diffusée exclusivement sur le site de TF1. Les deux dirigeants n'ont plus échangé directement depuis plusieurs mois, après plusieurs appels téléphoniques peu après l'invasion russe en Ukraine.

La sécurité de Zaporijia en tête

"Je reparlerai avec Poutine", assure-t-il, évoquant notamment la question de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia, actuellement sous contrôle russe.

Emmanuel Macron pose cependant une condition. Cet échange n'aura lieu qu'"après que (le chef de l'État) aura eu le directeur général de l'Agence (internationale de l'énergie atomique) sur le sujet du nucléaire civil", prévient-il, se disant préoccupé par une possible "escalade nucléaire civile".

"Nous œuvrons en lien avec l'Agence internationale de l'énergie atomique pour protéger la centrale de Zaporijia", a rappelé le président, alors que la centrale est visée régulièrement par des frappes ces dernières semaines.

Le chef de l'État s'exprimait depuis le sol américain, où il a déjà déclaré jeudi qu'il "continuerai(t) à parler au président Poutine", notamment dans une volonté inchangée d'"éviter des escalades" dans le conflit avec l'Ukraine.

De nouvelles livraisons d'armes en préparation

La Maison Blanche a assuré de son côté vendredi que le président Joe Biden "n'a(vait) aucune intention d'échanger avec Vladimir Poutine pour l'instant".

Évoquant plus largement le conflit entre Russes et Ukrainiens, Emmanuel Macron a réaffirmé le soutien de Paris en direction de Kiev et annoncé l'envoi de "livraisons d'armes supplémentaires". Il estime en revanche que la question des frontières repose sur l'Ukraine.

"C'est au peuple ukrainien de disposer de lui-même", a-t-il soutenu.

"Est-ce que vous pensez que nous Français, quand nous avons eu à vivre la prise de l’Alsace et la Lorraine, on aurait aimé en pleine guerre, qu’un dirigeant du reste du monde nous dise, vous devez faire ceci ou cela?", a-t-il ensuite avancé, faisant un parallèle entre la situation en Ukraine et celle des Français pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Aider l'Ukraine à résister"

Emmanuel Macron a assuré que la France et les États-Unis ont eu des "discussions approfondies" sur le conflit en Ukraine et qu'ils partagent la même vision à ce sujet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le président ne ferme pas non plus la porte à une résolution diplomatique du conflit et dit vouloir également "préparer le dialogue pour le jour où tout le monde reviendra autour de la table".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine: un institut britannique révèle le plan initial de Vladimir Poutine