Publicité

Guerre en Ukraine : deux ans après l’attaque russe, six cartes pour comprendre l’évolution du front

Des soldats ukrainiens à bord d’un véhicule blindé de combat d’infanterie sur une route proche de Bakhmout, dans la région de Donetsk en Ukraine, le 10 décembre 2023.
ANATOLII STEPANOV / AFP Des soldats ukrainiens à bord d’un véhicule blindé de combat d’infanterie sur une route proche de Bakhmout, dans la région de Donetsk en Ukraine, le 10 décembre 2023.

GUERRE EN UKRAINE - Ce samedi 24 février marque le deuxième anniversaire du début de l’invasion russe de l’Ukraine. Théâtre de combats acharnés depuis février 2022, l’Ukraine fait face à de nombreux périls sur la ligne de front – quasiment gelée depuis fin 2022 –, notamment un manque de munitions pour résister aux assauts russes.

L’aide militaire occidentale s’est en effet considérablement réduite depuis l’échec de la contre-offensive ukrainienne de l’été 2023.

Pour tenter de reprendre la main, Volodymyr Zelensky a remplacé il y a deux semaines le populaire commandant en chef de ses armées, Valery Zaloujny, par Oleksandre Syrsky, « général le plus expérimenté d’Ukraine », selon le président ukrainien. Celui-ci a aussitôt annoncé un « perfectionnement » à venir de l’armée.

Le président russe Vladimir Poutine a de son côté récemment affirmé lors d’une interview la télévision américaine qu’une défaite de la Russie en Ukraine était « impossible ». Galvanisée par quelques succès récents sur le front, la Russie a aussi célébré, comme chaque année le 23 février, la journée des « défenseurs de la patrie ». L’occasion pour Poutine de saluer les « authentiques héros du peuple » combattant pour le Kremlin.

En attendant les évolutions prochaines de cette guerre partie pour durer, Le HuffPost revient sur les deux premières années de combats entre l’Ukraine et la Russie par l’intermédiaire de six cartes. Elles permettent d’observer l’évolution de la ligne de front, les villes et territoires pris par la Russie puis perdus, ainsi que les zones de combat.

· +1 mois, 24 mars 2022

Situation en Ukraine au 24 mars 2022.
AFP Situation en Ukraine au 24 mars 2022.

Un mois après le début de l’invasion, les avancées russes en territoire ukrainien connaissent leur point culminant. En deux ans, les positions de l’armée de Poutine seront grignotées petit à petit. Lors du premier mois de conflit, Moscou tente au nord d’encercler Kiev, mais se voit considérablement freiner par la crue de la rivière Irpin. Sur le front est, la manœuvre d’encerclement de Kharkiv se poursuit, tandis que Marioupol est intensément pilonnée et les forces ukrainiennes y sont encerclées. Au sud, Kherson est déjà tombée aux mains des Russes, et la bataille pour la prise de Mykolaïv fait rage.

· +3 mois, 24 mai 2022

Situation en Ukraine au 24 mai 2022.
AFP Situation en Ukraine au 24 mai 2022.

Deux mois plus tard, la situation a radicalement évolué au nord. Les Russes avaient abandonné l’idée de prendre Kiev dès la fin mars, après une contre-offensive ukrainienne. En cette fin mai, la ligne de front se stabilise désormais dans le Nord-Est à Kharkiv, ville où les Russes ont fini par être vaincus dans le courant du mois d’avril. Les combats se concentrent dans l’est du pays, notamment à Kramatorsk. Donetsk et Lougansk sont toujours contrôlées par les séparatistes, ce qui était déjà le cas avant l’offensive russe du 24 février.

· +6 mois, 24 août 2022

Situation en Ukraine au 24 août 2022.
AFP Situation en Ukraine au 24 août 2022.

En août 2022, le pilonnage massif des positions ukrainiennes se poursuit avec l’artillerie et les moyens aériens, sur presque toute la ligne de front, qui s’étend de Kharkiv au nord-est jusqu’à Kherson au sud. Cette ligne, déjà bien stabilisée, est en moyenne distante d’une centaine de kilomètres de la frontière russe, de la mer Noire et la mer d’Azov.

· +12 mois, 27 février 2023

Situation en Ukraine au 27 février 2023.
AFP Situation en Ukraine au 27 février 2023.

Un an après le début de l’invasion russe, la ligne de front à l’est a reculé vers la frontière russe. L’armée ukrainienne a pu reprendre une bonne partie de son territoire dans la région de Kharkiv. À cette époque, les combats font rage dans le Donbass, et notamment dans la ville de Bakhmout que les Russes tentent d’encercler. Dans le Sud, l’armée ukrainienne a fini par reprendre aux Russes toute la partie de son territoire au nord de Kherson.

· +18 mois, 24 août 2023

Situation en Ukraine au 24 août 2023.
AFP Situation en Ukraine au 24 août 2023.

Six mois plus tard, la ligne de front est figée. L’armée ukrainienne, après sa contre-offensive lancée en juin qui n’a pas donné de résultats probants, poursuit les combats sur le front sud-est, face à de solides lignes de défense russes. Au nord-est, l’armée russe continue d’avancer vers Koupiansk, sans grand progrès. À noter qu’au sud, en Crimée, territoire annexé par la Russie en 2014, l’armée ukrainienne multiplie les actions de harcèlement avec la destruction d’un système de défense sol-air et un raid commando à l’ouest.

· +24 mois, 22 février 2024

Situation en Ukraine au 22 février 2024.
Situation en Ukraine au 22 février 2024.

Deux ans près le début de l’invasion russe, la ligne de front reste encore quasiment identique à celle d’il y a un an. Les positions évoluent très peu. L’armée ukrainienne a réussi à reprendre quelques petits morceaux de son territoire, au sud de Kherson et dans le Donbass. De son côté, l’armée russe a repris la semaine dernière la ville d’Avdiïvka, mais peine désormais à exploiter cette progression. Les combats sont aujourd’hui surtout concentrés dans l’Est, près des villes de Robotyne et Krynky.

Cela n’apparaît pas sur ces cartes, mais il faut aussi noter qu’en mer Noire, l’Ukraine peut se targuer de réussites importantes face à la flotte russe, réputée bien plus puissante, ces deux dernières années. Au cours des derniers mois, elle a ainsi réussi à éloigner les navires russes du sud-ouest de ces eaux et à rouvrir un couloir maritime pour exporter des céréales ukrainiennes, faisant fi des menaces de bombardements.

À voir également sur Le HuffPost :

États-Unis : les aides à l’Ukraine déchirent le Congrès, et c’est la faute de Donald Trump

Guerre en Ukraine : les prisonniers russes ne sont plus graciés s’ils partent se battre