Publicité

Guerre en Ukraine: les cyberattaques, l'autre front mené par la Russie contre Kyiv

Dans quelques jours, l'Ukraine commémorera le permier anniversaire de l'invasion de son territoire par la Russie. Mais ce conflit se mène également dans le cyberespace.

En un an, Kyiv a enregistré plus de 2 000 cyberattaques. Mais selon les experts américains et britanniques, les premiers succès des offensives des hackers russes ont vite perdu en portée et en efficacité. Gavin Wilde, de la Fondation Carnegie pour la Paix Internationale, explique: "une des choses que la guerre a démontré, qu'un groupe qui comprend non seulement des gouvernements, des acteurs non gouvernementaux, mais aussi un secteur commercial qui se réunissent et de fournissent un soutien fort, peut avoir une force énorme."

Selon Kyiv, Moscou associe presque toutes les opérations sur le champ de bataille à des cyberattaques - les attaques de missiles sur les infrastructures sont systématiquement accompagnées d'attaques de hackers. Mais la cyberguerre ne change pas la donne pour autant. Dr. Tim Stevens, qui enseigne au King's College de Londres partage cet avis: "on en parle depuis 30 ans, mais c'est la première fois qu'on voit une telle contribution d'opérations cybernétiques en temps réel qui contribuent à une campagne militaire massive. Dans certains aspects, elle peut être utile, mais elle n'aidera pas à gagner la guerre."

Mais cette guerre n'est pas seulement militaire, c'est aussi une bataille pour l'opinion publique: la volonté de soutenir l'Ukraine en dépend, et pour le moment, les usines à trolls russes n'ont pas réussi à faire changer d'avis les alliés de Kyiv. Gavin Wilde précise: "la technologie coûte très cher, mais sa brutalité est gratuite. La guerre nous rappelle l'aspect central des forces humaines, et l'aspect humain de la guerre."

Une nouvelle arme que Kyiv développe aussi de son côté.