Publicité

La guerre en Ukraine : la chronologie d'un an de conflit

Le 24 février à l'aube, le président russe Vladimir Poutine lance une "opération militaire spéciale" pour "démilitariser" et "dénazifier" l'Ukraine.

Il affirme agir pour défendre les "républiques" séparatistes de Lougansk et Donetsk dans le Donbass, dont il a déclaré l'indépendance et parraine depuis 8 ans la guerre contre Kiev dans l'est de l'Ukraine.

Son armée engage une invasion à grande échelle avec des frappes aériennes à travers le pays, et l'entrée de forces terrestres au nord - depuis le Bélarus allié de Moscou - à l'est et au sud.

L'offensive russe, après des mois de tensions et d'efforts diplomatiques pour éviter une guerre, déclenche un torrent de condamnations internationales.

Les Occidentaux infligent à la Russie une série de sanctions économiques, durcies au fil du temps. L'Union européenne annonce la livraison d'armes à l'Ukraine, une première. Les Etats-Unis débloqueront des milliards de dollars d'aide militaire.

L'horreur à Boutcha

En quelques jours, les troupes russes capturent le port clé de Berdiansk et la capitale régionale de Kherson, toute proche de la mer Noire, ainsi que plusieurs villes autour de Kiev, dans le centre-nord du pays.

Mais leur tentative de prendre la capitale se heurte à la résistance des forces ukrainiennes, galvanisées par leur président ukrainien Volodymyr Zelensky transformé en chef de guerre.

Le 2 avril, l'Ukraine affirme que toute la région de Kiev a été libérée, après un "retrait rapide" des forces russes qui se redépl...


Lire la suite sur ParisMatch