Publicité

Guerre en Ukraine, carte à l'appui, le 25 mars 2024

Guerre en Ukraine, carte à l'appui, le 25 mars 2024

Les forces ukrainiennes ont frappé un centre de communications de la flotte de la mer Noire (BSF) à Sébastopol en Crimée annexée par la Russie, et auraient frappé un dépôt pétrolier et endommagé au moins partiellement deux navires de débarquement de la BSF dans la nuit du 23 mars.

L'état-major général ukrainien a rapporté que les forces ukrainiennes ont réussi à frapper les navires de débarquement Yamal et Azov, un centre de communication du BSF et plusieurs infrastructures non précisées à Sébastopol.

L'institut pour l'étude de la guerre, un think tank basé aux Etats-Unis, avait précédemment estimé que les frappes ukrainiennes contre les actifs de la BSF avaient amené la BSF à éloigner certains navires de sa base principale de Sébastopol et entravé sa capacité à opérer dans la partie occidentale de la mer Noire.

Les responsables ukrainiens ont récemment signalé que d'autres bases du BSF étaient structurellement inférieures à celle de Sébastopol et que les forces russes devaient encore effectuer certaines tâches, comme le rechargement des systèmes de missiles Kalibr sur les navires et les sous-marins, à Sébastopol, les autres bases n'ayant pas la capacité de gérer de tels missiles.

Les dernières frappes ukrainiennes visant les navires de la BSF, quelle que soit l’ampleur des dégâts causés, continueront probablement à dissuader les forces russes de redéployer leurs navires à Sébastopol et dans l’ouest de la mer Noire et compliquent la capacité de la BSF à maximiser ses capacités de combat.

L’Ukraine a affirmé avoir détruit environ un tiers de la flotte russe de la mer Noire depuis le début de l’invasion russe, généralement lors d’attaques nocturnes utilisant des drones basés en mer remplis d’explosifs.