Publicité

Guerre Israël-Hamas : le veto américain à l’ONU conforte Israël dans ses ambitions militaires à Gaza

Sans « cessez-le-feu humanitaire immédiat » voté par l’ONU vendredi, Israël prévoit désormais d’« accentuer la pression » militaire sur le Hamas.

PROCHE-ORIENT - Entrée ce samedi 9 décembre dans son 64e jour, la guerre entre Israël et le Hamas risque encore de s’intensifier. Car au lendemain du veto des États-Unis à une résolution de l’ONU pour un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » dans la bande de Gaza, l’armée israélienne et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou haussent encore le ton.

À Gaza, des images de Palestiniens arrêtés et dénudés choquent et posent question

« Les autres pays doivent comprendre qu’on ne peut d’un côté soutenir l’élimination du Hamas et de l’autre appeler à la fin de la guerre, ce qui empêcherait d’éliminer le Hamas », a notamment déclaré ce samedi soir Benjamin Netanyahou. « Donc Israël va poursuivre sa juste guerre pour éliminer le Hamas », a-t-il affirmé.

Le chef du gouvernement israélien a également profité de cette prise de parole pour saluer « la position adéquate adoptée par les États-Unis au Conseil de sécurité de l’ONU ».

Dernier signe du soutien solide de Washington envers Tel-Aviv : le gouvernement américain a approuvé « d’urgence » et sans passer par le Congrès une vente de près de 14 000 obus de chars à Israël pour sa guerre contre le Hamas. Du matériel d’une valeur de 106,5 millions de dollars qui pourra équiper les chars de combat Merkava engagés dans l’offensive.

« Accentuer la pression » militaire

De son côté, le chef de l’armée israélienne Herzi Halevi a appelé à « accentuer la pression » militaire dans le territoire palestinien, lors d’une cérémonie au mur des Lamentations à Jérusalem. Selon le général, « Chaque jour, nous voyons de plus en plus de terroristes tués, de plus en plus de terroristes blessés, et ces derniers jours, nous voyons des terroristes se rendre ».

Dans la bande de Gaza, de nouveaux bombardements israéliens par air et mer ont d’ailleurs été signalés ce samedi, l’armée israélienne indiquant viser des « cibles terroristes », tandis que ses « troupes au sol poursuivent les combats dans différents endroits ».

Le Hamas a par ailleurs revendiqué des tirs de roquettes sur le sud d’Israël et des images diffusées par la branche armée du Jihad islamique (l’autre grand mouvement islamiste de Gaza) montrent des combattants tirer des obus de mortier sur les forces israéliennes près de Khan Younès, épicentre du conflit ces derniers jours.

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

En plein conflit à Gaza, Israël poursuit sa colonisation à Jérusalem-Est et choque

Guerre Israël-Hamas : à Guernica, un impressionnant hommage aux victimes palestiniennes de Gaza

VIDÉO - "Ramenez-les à la maison!" A Tel-Aviv, un rassemblement pour la libération des otages