Publicité

Guerre Israël-Hamas : Des humanitaires de l’ONG World Central Kitchen tués à Gaza

Le fondateur de l’ONG, le chef étoilé José Andrès, a « le cœur brisé » après la frappe, attribuée à Israël.

INTERNATIONAL - Nouveau carnage à Gaza. Plusieurs personnes travaillant pour une ONG qui livre de la nourriture dans la bande de Gaza ont été tuées dans une frappe israélienne ce lundi 1er avril, a déclaré son fondateur, le ministère de la Santé du Hamas indiquant que quatre d’entre eux sont étrangers.

Guerre Israël-Hamas : qui est José Andrès, ce chef étoilé qui prépare des centaines de milliers de repas à Gaza

« Aujourd’hui, World Central Kitchen a perdu plusieurs de ses sœurs et frères dans une frappe de l’armée israélienne à Gaza », a déclaré sur X (ex-Twitter) le patron et fondateur de cette ONG, le cuisinier José Andrès. Vous pouvez voir son message en anglais ci-dessous.

Ils ont été tués « alors qu’ils travaillaient pour soutenir notre travail humanitaire de livraison de nourriture à Gaza », selon un communiqué distinct de l’organisation, dénonçant une « tragédie. »

Selon le ministère de la Santé du Hamas, il s’agit de quatre travailleurs humanitaires étrangers et de leur chauffeur palestinien, victime d’une frappe israélienne sur leur véhicule dans le centre de la bande de Gaza.

Britannique, Australien, Polonais

Le ministère a d’abord fait état de cinq « martyrs » arrivés dans un hôpital de Deir el-Balah, après « une frappe aérienne israélienne ayant visé un véhicule de l’organisation américaine World Central Kitchen » (WCK).

« Ils possèdent la nationalité britannique, australienne et polonaise et la quatrième nationalité n’est pas connue », a rapporté dans un autre communiqué cette source du Hamas au pouvoir à Gaza, précisant que la cinquième personne était un chauffeur et traducteur palestinien.

Le chef étoilé José Andrés, 54 ans, n’a pas précisé la nationalité ni le nombre de personnes touchées. « J’ai le cœur brisé », a déclaré le dirigeant de l’organisation basée à Washington et dont le rôle est crucial alors que la famine menace à Gaza.

« Le gouvernement israélien doit mettre fin à cette façon de tuer à l’aveugle », a ajouté le cuisinier. Israël, a-t-il poursuivi, « doit mettre fin à la restriction à l’aide alimentaire, mettre fin aux meurtres de civils et de travailleurs humanitaires, et arrêter d’utiliser la nourriture comme une arme. »

L’armée israélienne va enquêter

L’armée israélienne a indiqué « passer en revue l’incident tragique au plus haut niveau pour en comprendre les circonstances » et assuré avoir « travaillé en étroite collaboration avec WCK » pour sa distribution d’aide à la population de Gaza.

Un correspondant de l’AFP a vu à l’hôpital des martyrs d’Al Aqsa de Deir el-Balah cinq corps et trois passeports étrangers près des dépouilles. Des images des corps et des passeports circulent également sur les réseaux sociaux.

L’ONG américaine World Central Kitchen est notamment impliquée dans l’envoi d’aide par bateau de Chypre vers Gaza et dans la construction d’une jetée temporaire à Gaza. Un premier bateau y avait déchargé sa cargaison mi-mars sous la supervision de l’armée israélienne.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Le père de Shani Louk défend une photo de sa fille récompensée par un prestigieux prix, malgré la polémique

Guerre Israël - Hamas : un deuxième navire humanitaire en route vers Gaza où une distribution a fait 5 morts