Publicité

Guerre Israël-Hamas : 21 réservistes de Tsahal tués lundi dans la bande de Gaza

Lors d'un point presse, mardi 23 janvier, dont L'Express s'est fait l'écho, le général Daniel Hagari, porte-parole de l'armée israélienne, a annoncé la mort de 21 « réservistes », tués ce lundi dans la bande de Gaza. Selon lui, la plupart ont été tués par l'explosion d' « un RPG », un lance-grenades antichar manuel, ayant visé un tank et un bâtiment miné par l'armée en vue de sa démolition, dans le sud de la bande de Gaza. Il s'agit du plus lourd bilan côté israélien depuis le début de l'offensive terrestre dans l'enclave le 27 octobre, en réponse aux attaques du Hamas sur l'État hébreu, trois semaines auparavant.

Un peu plus tôt, l'armée avait publié sur son site Internet l'identité de 10 de ces réservistes. Le général Hagari a ainsi expliqué : « Nous avons travaillé pour localiser les victimes jusqu'aux dernières heures », mentionnant la difficulté des opérations d'extraction des corps ensevelis sous les décombres. Et d'ajouter : « La guerre a un prix lourd, voire très lourd. Nos réservistes ont sacrifié ce qui leur était le plus cher pour que nous puissions tous vivre ici en toute sécurité. »

Alors que les combats et les bombardements se poursuivent dans la bande de Gaza, le site américain Axios a fait savoir, lundi 22 janvier, qu'Israël aurait proposé une pause de deux mois à Gaza en échange de la libération de tous les otages, par la médiation de l'Égypte et du Qatar. Selon les autorités israéliennes, 132 otages sont toujours dans l'enclave, dont 28 seraient morts. ...


Lire la suite sur LeJDD