Publicité

Guerre Hamas-Israël : le Qatar espère toujours obtenir une nouvelle trêve

La médiation du Qatar avait permis un premier cessez-le-feu entre le Hamas et Israël, au cours duquel des otages avaient été libérés par le groupe terroriste.  - Credit:ABIR SULTAN / MAXPPP / EPA/MAXPPP
La médiation du Qatar avait permis un premier cessez-le-feu entre le Hamas et Israël, au cours duquel des otages avaient été libérés par le groupe terroriste. - Credit:ABIR SULTAN / MAXPPP / EPA/MAXPPP

Les « efforts, déployés par l'État du Qatar conjointement avec nos partenaires, se poursuivent » pour obtenir un nouveau cessez-le-feu dans la guerre entre Israël et le groupe terroriste Hamas dans la bande de Gaza, a assuré le Premier ministre du Qatar.

« Nous n'abandonnerons pas », a encore déclaré Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani lors du Forum de Doha. Il a cependant reconnu que « la poursuite des bombardements » israéliens sur le territoire palestinien « réduit ces possibilités » de parvenir à une trêve.

La guerre a été déclenchée par une attaque sans précédent menée par le Hamas le 7 octobre sur le sol israélien depuis la bande de Gaza. Selon les autorités israéliennes, 1 200 personnes, en majorité des civils, ont été tuées lors de cette attaque au cours de laquelle environ 240 personnes ont été enlevées. Les bombardements israéliens menés en représailles sur la bande de Gaza ont fait plus de 17 700 morts, selon le ministère de la Santé du Hamas.

« Pas la même volonté de la part des deux parties »

Le Qatar a joué un rôle clé dans les négociations ayant abouti à une trêve de sept jours fin novembre, durant laquelle des dizaines d'otages israéliens ont été échangées contre des prisonniers palestiniens, jusqu'à la reprise des combats le 1er décembre. Les États-Unis, principaux alliés d'Israël dans cette guerre, ont mis vendredi leur veto à une résolution appelant à un cessez-le-feu.

« Nous allons continuer, nous sommes déterminés à faire libérer les otages [...] Lire la suite