Publicité

Guerre Hamas-Israël : le point au 58e jour du conflit

Les bombardements israéliens sur la bande de Gaza se poursuivent.  - Credit:Jack Guez / AFP
Les bombardements israéliens sur la bande de Gaza se poursuivent. - Credit:Jack Guez / AFP

Le bilan humain continue de s'alourdir dans la bande de Gaza assiégée, où Israël a mené de nouveaux bombardements dimanche 3 décembre. Engagée dans une offensive terrestre depuis le 27 octobre dans le nord de Gaza, où elle a pris le contrôle de plusieurs secteurs, l'armée israélienne a multiplié, depuis la reprise des combats le 1er décembre, les raids aériens dans le sud, où des centaines de milliers de Palestiniens ont cherché refuge.

Le ministère de la Santé du Hamas a affirmé dimanche que 15 523 personnes, dont 70 % de femmes et d'enfants, ont été tuées depuis le début de la guerre, le 7 octobre, dans les bombardements israéliens sur la bande de Gaza, menés en riposte à l'attaque sanglante du mouvement terroriste palestinien contre Israël.

En Israël, l'attaque lancée par des commandos du Hamas a fait 1 200 morts, en majorité des civils, selon les autorités. En riposte, Israël a déclaré la guerre au Hamas et promis de détruire le mouvement islamiste, au pouvoir depuis 2007 à Gaza. Dans l'extrême nord de Gaza, le long de la frontière avec Israël, l'armée israélienne a mené dimanche des frappes aériennes suivies de tirs d'artillerie, qui ont soulevé d'épais panaches de fumée et de poussière.

« Le pire bombardement »

Dans le sud, les frappes ont visé massivement depuis vendredi la grande ville de Khan Younès et ses environs, où chaque jour désormais l'armée israélienne avertit dans des tracts largués sur certains quartiers qu'une « terrible attaque est imminen [...] Lire la suite