Publicité

Guadeloupe: un maire porte plainte après avoir été jeté à l'eau par un groupe de jeunes

Jean Bardail, élu de la commune de Morne-à-l'eau, avait interpellé un groupe de jeunes en leur demandant de baisser le volume de leur radio.

Il compte déposer plainte. Jean Bardail, maire de la commune de Morne-à-l'eau (Guadeloupe), affirme avoir été jeté à l'eau par des jeunes ce samedi soir, rapporte la chaîne Guadeloupe la 1ere.

Présent sur le port de Vieux-Bourg avec des amis, l'édile avait interpellé au préalable le groupe pour qu'ils baissent le volume de leur radio. Face aux invectives que lui ont adressées ces derniers, le maire - qui n'avait pas décliné son identité - a appelé la gendarmerie.

"Poussé dans le dos"

Les jeunes en sont alors venus aux mains.

"Il y en a un qui s’est approché et qui m’a poussé dans le dos", raconte le maire à Guadeloupe la 1ere. "Comme je continuais de téléphoner pour joindre les gendarmes, il m’a encore poussé et jeté à l’eau."

Les pompiers ont ensuite pris en charge l'élu en le conduisant aux urgences. S'il souffre d'une contusion au genou, il a finalement pu rentrer chez lui à 4h du matin. Selon lui, ses agresseurs ne sont pas des habitants de sa commune et semblaient revenir d'une sortie en bateau.

"S'en prendre à un élu de la République, c'est s'en prendre à la République tout entière", a réagi le préfet de Guadeloupe. "Une enquête de gendarmerie est en cours, et j'espère que les auteurs seront rapidement identifiés pour répondre de leurs actes devant la Justice."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - En Espagne, le potager de l'Europe au coeur d'une "guerre de l'eau"