Publicité

Gros sacrifice financier Hervé Renard, l'entraîneur des Bleues a divisé son salaire par 20 !

Devenu entraîneur de l'équipe de France féminine en mars dernier, Hervé Renard a dû faire un vrai sacrifice pour venir entraîner les Bleues. Bénéficiant d'un important salaire avec l'Arabie saoudite, il a dû diviser ses émoluments par 20 !

C'est une arrivée qui a complètement transformé l'équipe de France féminine. Fin mars 2023, après plus de six ans à la tête des Bleues, Corinne Diacre est démise de ses fonctions et remplacée dans la foulée par Hervé Renard. Le but est clair pour la Fédération française de football, limiter la casse lors de la Coupe du monde 2023 et préparer l'objectif principal de cette génération, les Jeux olympiques de Paris en 2024. Pour ce qui est du Mondial, le sélectionneur de 55 ans s'en est tiré avec les honneurs puisque son équipe a atteint les quarts de finale de la compétition. Il reste désormais à voir ce qu'il se passera l'an prochain.

Pourtant, l'arrivée du célèbre entraîneur originaire d'Aix-les-Bains (Savoie) n'était pas acquise au moment de sa signature. Avant cela, il entraînait la sélection masculine d'Arabie saoudite depuis quatre ans, avec d'excellents résultats, dont une victoire historique face à l'Argentine de Lionel Messi. Mais lorsqu'il a eu l'opportunité de devenir le sélectionneur de l'équipe de France féminine, Hervé Renard n'a pas réfléchi bien longtemps, quitte à faire un sacré effort financier. "J'ai dit à la FFF que je ne discutais de rien : 'Tout ce que vous me proposez m'ira'. Je ne suis pas venu pour ça. Donc, je suis là jusqu'en août 2024 et après, on verra", explique-t-il en interview pour La Tribune.

Hervé Renard touche 50 000 € par mois avec les Bleues

D'après les informations de nos...

Lire la suite


À lire aussi

Attaque au couteau à Annecy : Henri, le "héros au sac à dos", a fait une demande très spéciale à Emmanuel Macron
Coupe du monde féminine : qui est Hervé Renard, le nouvel entraîneur des Bleues ?
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"