Publicité

"Griselda": Sofia Vergara cheffe de cartel dans une mini-série des créateurs de "Narcos"

Avis aux fans Narcos. Les créateurs de la série Pablo Escobar, Eric Newman et Andres Baiz, sont de retour avec Griselda une nouvelle série dans l'univers impitoyable du narco-banditisme.

Les six épisodes de cette mini-série - d'environ cinquante minutes - disponibles ce janvier sur Netflix, plongent dans la véritable histoire de Griselda Blanco, incarnée par Sofia Vergara. Un personnage bien loin de son rôle de Gloria dans la sitcom Modern Family.

Surnommée la "Madrina" (marraine en espagnol) ou la Veuve noire, Griselda Blanco a su s'imposer dans un milieu majoritairement masculin: celui du trafic de drogue. Elle a même été le mentor de Pablo Escobar, qui a déclaré, "le seul homme dont j’ai jamais eu peur était une femme du nom de Griselda Blanco".

"C'est à la fois une sorcière et une fée"

La série Griselda s'ouvre à la fin des années 70, alors que la "Madrina" est forcée de fuir la Colombie pour Miami avec ses trois enfants et... un kilo de cocaïne. Griselda décide alors de construire son propre empire, une ambition qui n'est pas vue d'un bon œil par ses concurrents. Au terme d'une ascension compliquée, elle parvient à bâtir un empire estimé à plusieurs milliards de dollars.

Ambitieuse, redoutable femme d'affaires, mère de famille, criminelle, meurtrière cruelle: les qualificatifs sont nombreux pour décrire la baronne de la drogue, liée à environ 200 meurtres et commanditaire de l'assassinat de ses trois maris.

"C'est à la fois une sorcière et une fée. C'est ce qui est si fascinant chez elle. Elle n'est ni cette pauvre femme fragile, ni ce monstre qui tue de sang-froid", décrit Sofia Vergara auprès de BFMTV.

"Ce qui est intéressant c'est que c'est une femme, je ne pense pas que nous ayons jamais vu ce qu'il se passe réellement à l'intérieur d'une femme pour qu'elle atteigne un tel niveau de folie."

La famille de Griselda a saisi la justice

L'actrice américano-colombienne, également productrice de la série, a confié au New York Times avoir "toujours rêvé que Griselda soit un peu comme Tony Soprano (NDLR: le héros de la série culte Les Sopranos)". "C'était une mauvaise personne, mais on voulait qu'il gagne; on pouvait justifier certains de ses comportements."

Passionnée par l'histoire de Griselda - et surtout par le fait que "cette femme d'apparence inoffensive élevait quatre enfants tout en bâtissant un empire brutal" - Sofia Vergara a elle-même pitché la série aux créateurs de Narcos en 2015. Un véritable pas de côté pour l'actrice plutôt habituée aux rôles comiques et qui ne ressemble physiquement en rien à Griselda Blanco. L'actrice a donc dû sortir faux nez et prothèses au visage pour que la transformation soit complète.

Mais Griselda n'est pas du goût de tout le monde, surtout du côté de la famille de la principale intéressée. Comme le révèle Entertainment Tonight, les enfants de Griselda Blanco - assassinée en 2012 - ont attaqué Sofia Vergara et Netflix en justice. Son fils, Michael Corleone Blanco (en hommage au Parrain), assure ne pas avoir donné son autorisation pour la diffusion de certaines images.

Le clan Blanco n'a pourtant pas pu empêcher la diffusion de la série, comme le réclamait la plainte consultée par le média américain. Les six épisodes de Griselda sont tous disponibles sur Netflix.

Article original publié sur BFMTV.com