Publicité

Une nouvelle épidémie à prévoir ? La grippe du chameau fait deux victimes en Europe

Le virus du chameau est un coronavirus mis au jour au Moyen-Orient. Il y a plusieurs mois, il a fait deux nouvelles victimes, cette fois-ci en Europe.

La grippe du chameau a de nouveau frappé. Deux personnes sont décédées après avoir été infectées par cette maladie hautement contagieuse, aussi appelée syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers). D’après les informations relayées par le Sun, deux autres personnes l’ont également contractée au cours de ces derniers mois. Toutes souffraient visiblement de problèmes de santé sous-jacents qui auraient pu aggraver la maladie. Le cluster signalé en Arabie Saoudite a été découvert dans trois zones distinctes : Riyad, Est et Qassim.

Provoqué par un coronavirus, ce virus est généralement transmis par des chameaux ou dromadaires infectés et tue environ 36% des victimes, soit plus d'un tiers des personnes infectées. Toujours selon le Sun, l'une des quatre victimes possédait un chameau, tandis qu'une autre était liée à un propriétaire de camélidés. Quant aux deux autres cas, aucun n’avait eu de contact direct ou indirect avec des chameaux au cours des semaines précédant l’apparition des signes de la maladie. Concrètement, toutes les personnes infectées ont présenté des symptômes similaires : de la fièvre, de la toux et un essoufflement. À noter que les formes les plus graves entraînent une insuffisance respiratoire pouvant mener à la mort du patient.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation"

Aucun traitement n’existe

Pour rappel, la grippe du chameau est une maladie relativement nouvelle et a été identifiée pour la première fois en Arabie Saoudite en 2012. Depuis, 2 200 cas et 939 décès ont été recensés. La majorité des cas ont été signalés dans la péninsule arabique mais le virus s’est depuis propagé dans d’autres parties du globe comme au Royaume-Uni. Actuellement, aucun vaccin ni traitement spécifique n’existe pour lutter contre la grippe du chameau.

À LIRE AUSSI >> Des anticorps de chameau pour soigner le Covid-19 ?

Alors, par mesure de précaution, toute personne visitant une ferme, un marché, une étable ou un autre endroit où se trouvent des chameaux et d’autres animaux est priée de prendre des mesures d’hygiène générale. Sur son site Internet, l'Organisation mondiale de la Santé rappelle l’importance de se laver régulièrement les mains avant et après avoir touché les animaux, et d’éviter tout contact avec des animaux malades. Il est également important de garder à l'esprit que la consommation de produits d’origine animale crus ou mal cuits, y compris le lait et la viande, entraîne un risque élevé d’infection par plusieurs agents potentiellement pathogènes pour l’être humain.

VIDÉO - Doit-on se méfier de l'Alaskapox?