Greta va prendre la tête de la grande marche du réveil climatique à Madrid

Abandonnant Lisbonne pour Madrid, la jeune militante écologiste Greta Thunberg doit manifester ce soir en tête d'un cortège de milliers de personnes à la COP25. 

Devenu l'égérie de la défense de la planète depuis qu'elle a lancé en août 2018 des "grèves de l'école pour le climat", Greta Thunberg doit tenir une conférence de presse dans l'après-midi. 

Son message est toujours le même, il faut que les dirigeants comprennent enfin l'urgence et coopère pour lutter contre le réchauffement climatique. Celle qui refuse de prendre l'avion pour la planète, doit aussi participer à un sommet social pour le climat dès demain jusqu'au 13 décembre, dernier jour de la COP25.

A Madrid, déjà hier, une vingtaine de manifestants écologistes ont montré leur présence. lls se sont levés et ont couvert leurs oreilles au milieu d'un événement organisé par l'International Emissions Trading Association (IETA) auquel participaient des représentants de compagnies pétrolières, dont Shell, BP et Chevron.

"Nous ne pensons pas que des pollueurs comme Shell, BP et Chevron devraient être présents à la COP pour influencer les négociations sur le climat ici. Donc, nous nous sommes levés et nous nous sommes couverts les oreilles et nous sommes sortis de la salle pour dire que Shell ne devrait pas être à la COP, Chevron ne devrait pas être à la COP, BP ne devrait pas être à la COP . Ils détruisent notre climat , si nous avons ces pollueurs ici, nous ne resterons pas en dessous de 1,5 degré" , a déclaré Laurie Van Der Burg, une manifestante des Pays-Bas.

Mais malgré les preuves scientifiques soulignant l'urgence à agir, les 200 signataires de l'accord de Paris risquent de décevoir ces attentes. Aucun des grands émetteurs ne devraient annoncer prochainement de nouvelles ambitions de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.