Publicité

La "gratitude" peut-elle vraiment nous soigner ?

Remercier activement les autres pour leur acte ou parole de gentillesse, lister les choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants chaque jour, reconnaître notre résilience ou encore prendre conscience des petits plaisirs de la vie. Toutes ses habitudes pourraient vous paraître anecdotiques, et pourtant, pratiquer ce que l'on appelle la "gratitude" n'est pas sans effets, selon plusieurs études. Les bénéfices d'un simple "merci" ne seraient pas une simple lubie des adeptes de développement personnel, mais apporteraient bien des bénéfices, que ce soit sur la santé mentale ou physique.

Les conséquences positives de la gratitude sont mesurées depuis des années par des psychologues et des scientifiques. Une étude américaine menée en 2003 et publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology avait déjà conclu que l'exercice quotidien ou hebdomadaire d'une forme de gratitude menait à un bien-être accru, à un niveau supérieur d'optimisme et de satisfaction générale dans la vie, mais aussi à un meilleur sentiment de connexion avec les autres. L'essai avait été mené sur 200 étudiants, avec un groupe témoin, et un troisième groupe qui réalisait des exercices non pas sur la gratitude, mais sur les petits tracas du quotidien. La différences entre les groupes a été notable, même au niveau physique. Les personnes qui gardaient la gratitude à l’esprit présentaient moins de symptômes comme des maux de tête, douleurs musculaires ou une sensation de fatigue. Ils se sentaient aussi plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Manger trop de sucre accentuerait la calvitie précoce des hommes
Qu'est-ce que la misokinésie, ce trouble méconnu qui touche une personne sur trois ?
Dormir la lumière allumée est très mauvais pour la santé
Peut-on guérir de l'hypocondrie ?
Qu’est-ce que la pantophobie, ou lorsque tout est source d’angoisse ?