Publicité

Grandes marées attendues dans le Nord et l’Ouest à partir de dimanche, la préfecture alerte

De grandes marées sont attendues dans le nord-ouest entre dimanche 10 et mardi 12 mars 2024 (image d’illustration prise  entre Noirmoutier et le continent lors de la marée basse en 2023).
LUDOVIC MARIN / AFP De grandes marées sont attendues dans le nord-ouest entre dimanche 10 et mardi 12 mars 2024 (image d’illustration prise entre Noirmoutier et le continent lors de la marée basse en 2023).

FRANCE - Prudence sur les côtes du nord et de l’ouest de la France pour les prochains jours. Des marées exceptionnelles sont attendues entre dimanche 10 et mercredi 13 mars, a indiqué la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord ce jeudi 7 mars dans un communiqué.

Sur cette période « de forts coefficients de marée sont attendus allant jusqu’à 116 les lundi 11 et mardi 12 mars », précisent les services de l’État. Le niveau d’eau pourrait atteindre les 6 mètres et la mer pourrait se retirer jusqu’à 5 kilomètres. Le terme de grandes marées est utilisé quand le coefficient dépasse 90.

La préfecture a conscience qu’un tel phénomène risque d’attirer de nombreux curieux en bord de mer. Dans ce contexte, elle « appelle à la plus grande prudence tous les usagers de la mer, et en particulier ceux qui pratiqueront la pêche à pied ou qui se promèneront sur le littoral soumis à la marée », rappelant que « quelques minutes peuvent parfois suffire pour être isolé par la marée montante ».

Une des plus grandes marées de la décennie

Pourquoi un tel phénomène ? Une marée est causée par les forces d’attractions entre la Terre, la Lune et le Soleil. Plus les trois astres sont alignés, plus les marées sont importantes. L’équinoxe approchant, les distances entre la Terre, la Lune et le Soleil sont plus courtes et la survenue de grandes marées est plus importante.

« Ce 12 mars, ces conditions célestes seront particulièrement propices à une montée des eaux spectaculaires dans la Manche », a expliqué au Parisien Attitude Manche, l’agence d’attractivité économique du département. « La région se prépare à accueillir la plus grande marée de l’année et certainement l’une des plus significatives de la décennie. »

En 2015 a eu lieu ce qui avait été appelé la « marée du siècle », avec des coefficients montant jusqu’à 119. Deux personnes étaient décédées.

À voir aussi sur Le HuffPost :

Une petite fille de cinq ans a été retrouvée grâce à une caméra thermique alors qu’elle s’était perdue en forêt

À Bayonne, la tempête Louis a surpris les habitants avec d’intenses chutes de grêle