Publicité

Grande manifestation du secteur non-marchand à Bruxelles

C’est une marée humaine verte, bleue et rouge qui défile dans les rues de Bruxelles ce mardi. Entre 18 000 et 25 000 personnes manifestaient pour dénoncer les problèmes qui se multiplient dans le secteur de la santé et du social belge : des salaires bas, des conditions de travail déplorables, et un sentiment d’abandon de la part du gouvernement.

Tania Groderes, infirmière à Bruxelles, explique: "notre message, c'est que nous voulons plus d'infirmières et que la profession d'infirmière doit être plus attrayante pour qu'il y ait plus de jeunes qui choisissent cette profession. Parce que c'est vraiment dur d'avoir une vie de famille stable et d'avoir ce métier."

A l’instar d’autres pays européens, la pandémie de COVID-19 a mis le secteur non-marchand à rude épreuve. Face à la dégradation des conditions de travail, de nombreux employés épuisés ont décidé de quitter leur poste, aggravant un peu plus la pénurie de main d’œuvre qui menace les hôpitaux et ls services sociaux. Les syndicats dénoncent le manque d’aides financières mises en place par le gouvernement.