Publicité

Il est grand temps que les émojis soient plus écolos

Un monde dominé par les vertébrés, qui oublie les branches du vivant moins iconiques à l’instar des champignons ou des annélides : voilà comment est représentée biodiversité à travers le catalogue des émojis présents dans nos téléphones. Pourtant, ces biais pourraient avoir des impacts sur la préservation de la biodiversité.

Prenez vos téléphones, parcourez le catalogue des émojis de votre système de messagerie instantanée préféré à la recherche d’une étoile de mer, d’un virus, d’une chanterelle ou d’une tortue de mer. Sauf mise à jour depuis la rédaction de cet article, votre récolte devrait être nulle. Plus largement, vous pouvez aisément remarquer que les animaux et surtout les vertébrés sont les organismes vivants les plus présents dans le catalogue. Or c’est justement le problème soulevé récemment par Gentile Francesco Ficetola, chercheur au département des sciences et politiques de l’environnement de l’université de Milan, et ses collègues.

« On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup d’émojis, mais aussi, qu’il y avait beaucoup d’absents. Cela a amené une curiosité : Quels sont les biais ? Quels sont les organismes vivants surreprésentés ? Ceux qui ne le sont pas ? », se rappelle le chercheur. Dans leur étude parue en décembre 2023 dans la revue iScience, ils ont constaté que les émojis ne sont pas équitablement répartis à travers l’arbre phylogénétique du vivant. Non, au contraire, ils sont soumis à un biais : les animaux vertébrés prennent plus de place que les autres.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Les émojis ne sont pas à l'image de la biodiversité // Source : Emojipedia/montage