Le Grand Concours des animateurs - "Non mais je rêve", "Quel gâchis", "C'est une honte vraiment" : une règle du jeu improvisée par Alessandra Sublet exaspère les twittos

Capture TF1 direct/Le Grand Concours des animateurs
Capture TF1 direct/Le Grand Concours des animateurs

À la tête du Grand Concours des animateurs sur TF1, Alessandra Sublet n'a pas convaincu les internautes ce vendredi 3 juin 2022. Ces derniers lui ont notamment reproché sa façon nonchalante de présenter le jeu, ainsi que la nouvelle règle qu'elle a cru bon d'instaurer face à des candidats pour le moins dissipés.

Ce vendredi 3 juin 2022, TF1 diffusait le Grand Concours des animateurs, programme au sein duquel des personnalités de la télévision s'affrontent sur des questions de culture générale. L'émission qui existe depuis 2003 a connu quelques petites modifications depuis ses débuts. À commencer par l'identité de sa présentatrice : après Carole Rousseau et Laurence Boccolini, c'est Alessandra Sublet qui est aux commandes du jeu depuis 2021. Un choix que les internautes ne valident pas particulièrement. En effet, beaucoup semblent d'avis que ce programme ne convient pas à l'animatrice : ce vendredi, ils ont notamment regretté son ton criard, et son manque d'implication général.

Certains ont en effet cru percevoir qu'Alessandra Sublet, qui s'apprête d'ailleurs à se consacrer entièrement à sa carrière de comédienne, ne prenait pas vraiment son rôle de présentatrice au sérieux. Questions lues avec désinvolture, manque d'autorité avec les candidats etc, l'ambiance était en effet très (trop ?) détendue, très loin de celles plus solennelles instaurées par les anciennes animatrices. Résultat : une belle cacophonie qui a semblé taper sur le système de nombreux téléspectateurs. L'adjectif "Insupportable" a ainsi beaucoup été partagé sur le réseau social à l'oiseau bleu dès la première partie de l'émission.

Et lors de la deuxième manche disputée entre autres par Philippe Candeloro, Nelson Monfort et Laurent Maistret, une phrase prononcée par l'animatrice a encore davantage donné envie aux mécontents de décrocher : "Vous avez le droit de tricher […] Normalement non, mais tout le monde le fait", a ainsi annoncé Alessandra Sublet aux candidats. Une consigne improvisée qui a amusé ces derniers mais qui a excédé les twittos, pour qui l'émission perdait dès lors tout son enjeu.

"J'arrive à saturation"

Entre autres sources de mécontentement ce soir sur twitter : le casting des invités. Contrairement au principe de base, les personnalités qui se sont affrontées sur des questions de culture générale n'étaient ce vendredi soir pas toutes des présentateurs TV. Parmi eux figuraient également d'anciens sportifs comme Alain Bernard, Camille Lacourt, Djibril Cissé, ou des comédiens à l'instar de Virginie Hocq, Tarek Boudali, Julien Arruti ou Philippe Lacheau. Et le comportement des trois derniers, tous membres de la "Bande à fifi", a agacé beaucoup d'internautes. Lors de la première manche, Tarek Boudali s'est fait un malin plaisir à saboter le jeu de Julien Arruti en appuyant à sa place sur son pupitre. Un geste qu'il a répété durant toute la manche, finissant par provoquer l'exaspération des internautes. L'humoriste Virginie Hocq s'est également montrée survoltée en dansant, chantant et parlant fort... Ce vendredi soir, beaucoup ont ainsi dit avoir choisi de zapper pour tenter de trouver un peu de calme ailleurs.

Vidéo. Découvrez le portrait d'Alessandra Sublet

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles