Publicité

Grammys 2024 : Qui est boygenius, le groupe de rock féministe et queer nommé six fois

Phoebe Bridges, Julien Baker et Lucy Dacus sont les Boys de boygenius.
NBC / NBCU Photo Bank/NBCUniversal via Phoebe Bridges, Julien Baker et Lucy Dacus sont les Boys de boygenius.

MUSIQUE - Ne vous fiez pas à leur nom de scène, il n’y a pas de « boys » dans boygenius. Le groupe de rock alternatif américain est un trio 100 % féminin composé de Phoebe Bridgers, Julien Baker et Lucy Dacus. Depuis sa formation en 2018, le girls band est parti en tournée, a sorti un EP puis un premier album studio et a désormais atteint la consécration avec six nominations aux Grammys 2024 (soit autant que Taylor Swift ou Billie Eilish).

Aux Grammy Awards 2024, « Barbie » est bien parti pour remporter un certain nombre de prix

Lors de la 66e cérémonie qui se déroule le dimanche 5 février, boygenius pourrait remporter le très convoité Grammy Award de l’album de l’année pour the record ou encore celui d’enregistrement de l’année pour leur single Not Strong Enough. Ce dernier est également en compétition face aux morceaux des Rolling Stones ou encore de Foo Fighters pour le prix de la meilleure chanson rock.

En France, même si la carrière solo de Phoebe Bridgers est plus connue que le groupe qu’elle forme avec Julien Baker et Lucy Dacus, l’unique concert de boygenius à Rock en Seine en août 2023 avait déplacé les foules.

The Boys : Phoebe Bridgers, Julien Baker et Lucy Dacus

boygenius est avant tout une histoire d’amitié et de sororité. Avant de collaborer, les trois artistes avaient chacune une carrière musicale réussie et suivaient mutuellement leur travail. Lorsque Lucy Dacus et Phoebe Bridgers ont été bookées pour assurer les premières parties de la tournée de Julien Baker en 2018, la magie a opéré. Alors qu’elles avaient prévu d’enregistrer une chanson ensemble, elles en ont fait six et le groupe est né.

En plus de leur passion pour la musique, elles partagent la même expérience : être une femme dans la scène rock et indie, dominée par les hommes. Le nom boygenius (qu’on pourrait traduire par « petit génie » au masculin en français) est un pied de nez aux hommes trop sûrs d’eux, persuadés que toutes leurs idées sont géniales. Entre elles, elles se surnomment « the Boys ».

Mais les filles de boygenius ne veulent pas être réduites à un groupe féminin, comme elles le répètent souvent en interview. « Les gens posent constamment des questions sur le fait d’être une femme dans le rock. Beaucoup de gens sont des femmes ! Le fait que ce soit remarquable est insultant », avait rappelé Lucy Dacus dans une interview à GQ en 2018.

En janvier 2023, elles ont fait la couverture du Rolling Stone américain en costard cravate, recréant celle iconique de Nirvana en 1994. Comme pour montrer que lorsqu’on fait de la bonne musique, peu importe le genre.

« the record », album le plus réconfortant de l’année

Même si elles sont constamment comparées et rangées dans la même case, les trois membres ont des voix et des identités musicales bien séparées. Lucy Dacus tend plus vers la folk, avec des ballades mélancoliques, quand Julien Baker est davantage influencée par le punk, et Phoebe Bridgers surtout identifiée pour ses paroles poétiques.

Dans les chansons du groupe, on peut d’ailleurs facilement reconnaître laquelle des trois se cache derrière chaque couplet. Mais leur force, et leur point commun principal, est de faire de la musique très intime, qui reflète les doutes et peurs des femmes de moins de 30 ans d’aujourd’hui.

Leur album the record s’écoute comme une thérapie entre amies, chargée d’émotion. Les thèmes de la santé mentale, l’anxiété, mais aussi l’importance de l’amitié et le fait de grandir et d’apprendre à se connaître soi-même, sont sublimés par leur musique.

boygenius, une voix pour la communauté queer

Avec trois artistes ouvertement queers, boygenius touche aussi par son activisme pour la communauté LGBTQ+, en concert comme en interview. En juin 2023, elles sont montées sur scène en drag-queens dans le Tennessee, pour s’opposer à la proposition de loi visant à interdire aux mineurs les drag shows et les soins de santé tenant compte de l’identité sexuelle.

Mais elles ne veulent pas non plus être définies par l’étiquette queer et rêvent d’un monde où la représentation de la communauté LGBTQ+ ne serait plus un sujet. Interrogée à ce propos par Billboard, Julien Baker s’est réjouie que boygenius fasse partie des nombreux artistes queers nommés aux Grammys : « S’il y a suffisamment de personnes correspondant à cette catégorie, cela cesserait d’être une nouveauté », a-t-elle expliqué.

Mais Lucy Darcus a ajouté « ce serait aussi super cool que les personnes queers soient traitées comme des personnes et que leurs droits soient respectés ». Un jour peut-être, les filles de boygenius n’auront plus à parler que de musique. Et rien que de musique.