Publicité

Grève du 7 mars : à la SNCF, tous les syndicats appellent à une grève reconductible

Les quatre syndicats représentatifs de la SNCF se sont mis d’accord pour durcir le mouvement contre la réforme des retraites.

TRANSPORTS - La journée s’annonce d’ores et déjà noire dans le réseau SNCF. Contre la réforme des retraites, tous les syndicats du réseau ferrés français ont appelé à une grève reconductible à partir du 7 mars. La CFDT-Cheminots, quatrième syndicat représentatif de la SNCF, a lancé ce lundi 27 février un appel à la grève reconductible à partir du 7 mars, rejoignant ainsi la CGT-Cheminots, l’Unsa-Ferroviaire et SUD-Rail.

Les quatre syndicats représentatifs du groupe public se sont mis d’accord pour durcir le mouvement et ainsi « mettre le pays à l’arrêt », comme l’avaient déjà annoncé le 11 février dernier l’ensemble des organisations syndicales représentatives de la RATP qui ont elles aussi appelé à un mouvement reconductible.

Mercredi, l’ensemble des syndicats de la SNCF s’étaient réunis pour envisager la possibilité d’un mouvement reconductible unitaire. La CGT et SUD militaient pour, mais l’Unsa et la CFDT avaient fait savoir qu’elles souhaitaient consulter leurs adhérents d’abord.

Préparer le 7 mars et la suite

Vendredi, l’Unsa a appelé à « reconduire le mouvement après le 7 mars », dans un communiqué. Le deuxième syndicat de la SNCF « analysera dès le 7 mars et chaque jour le taux de grévistes à la SNCF (...), mais également au niveau interprofessionnel, pour décider des suites à donner à ce mouvement », a-t-il indiqué.

Quant à la CFDT, elle a dévoilé les résultats d’une consultation lancée au cours du week-end auprès de ses adhérents. « Plus de 80 % sont favorables à une grève reconductible », a-t-elle révélé lundi.

Jeudi 2 mars, la CGT-Cheminots doit se réunir avec les autres fédérations professionnelles de la CGT actives dans le mouvement (chimie, énergie, ports et docks) pour préparer la journée « France à l’arrêt » du 7 mars et des jours suivants.

Retraites : « Les syndicats ont gagné la bataille de l’opinion » selon Renaud Muselier

Réforme des retraites : les syndicats veulent monter le ton tout en gardant le soutien de l’opinion

VIDÉO - Manifestation du 7 février : "Il faut que ça vire en mouvement à la Mai 68, sinon ça gagnera pas"