Publicité

Grèce: le projet de loi autorisant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels déposé au Parlement

Le projet de loi autorisant le mariage entre les personnes de même sexe, qui suscite un vif débat en Grèce, a été déposé au Parlement où il sera soumis d'ici quinze jours au vote des députés, selon une information obtenue vendredi auprès du Parlement.

Intitulé "l'égalité au mariage civil", le projet qui prévoit l'amendement des articles du droit de la famille relatifs au mariage dans le code civil, doit être débattu en commissions parlementaires avant un vote prévu à l'Assemblée probablement les 14 et 15 février, selon la même source.

L'objectif du projet est "d'assurer le principe de l'égalité en élargissant la possibilité de mariage aux personnes de même sexe et de renforcer la protection contre la discrimination dans le cadre de la stratégie nationale pour l'égalité des LGBT", a indiqué l'Agence de presse grecque Ana, citant le rapport de présentation.

"L'État ne co-légifère pas avec l'Église"

L'Eglise orthodoxe grecque, non séparée de l'Etat et très influente dans la société grecque, s'était déclarée au début de la semaine "totalement opposée" à ce texte qui ouvre également le droit à l'adoption aux couples homosexuels.

Le Premier ministre conservateur Kyriakos Mitsotakis avait annoncé début janvier que ce projet de loi devait être examiné au Parlement d'ici la mi-février malgré l'opposition de l'Eglise et de certains députés de son parti de droite la Nouvelle-Démocratie.

"Nous écouterons les opinions de l'Eglise, mais l'Etat légifère, il ne co-légifère pas avec l'Eglise", avait-il souligné.

Les Grecs partagés sur l'union de personnes de même sexe

La Grèce avait légalisé le pacte civil pour les couples homosexuels en 2015 mais pour les couples homosexuels ayant des enfants, seul le parent biologique a des droits sur ces enfants.

Si elle se félicite de la légalisation du mariage homosexuel, la communauté LGBT+ grecque a récemment protesté contre le projet de loi qui n'autorise pas les couples de même sexe à avoir recours à une mère porteuse, un droit qui est réservé aux femmes seules et aux couples hétérosexuels.

Les Grecs semblent partagés sur la question: deux sondages publiés récemment donnent respectivement, l'un 49% d'avis opposés au mariage de personnes de même sexe, l'autre 52% d'opinions favorables.

Article original publié sur BFMTV.com