Publicité

La Grèce confrontée à des températures élevées et d'épais nuages de poussière du Sahara

D'épais nuages de poussière et de sable du Sahara ont de nouveau envahi lundi 1er avril le ciel de Grèce, notamment à Athènes et à Thessalonique, tandis que le thermomètre affichait des températures atteignant jusqu'à 31°C.

Ces nuages de sable, déjà apparus la semaine dernière en Grèce mais aussi dans d'autres pays européens comme la Suisse ou le sud de la France, rendaient l'air difficilement respirable pour de nombreuses personnes.

"Mélange hautement toxique"

Après un week-end de chaleur, à Athènes, 26°C était attendu lundi après-midi, "des températures semblables à celles du mois de mai" selon le site de la chaîne de télévision publique ERT.

Le thermomètre devrait même dépasser les 30°C ce lundi, avec 31°C attendus dans le sud du Péloponnèse (sud-ouest) et sur l'île d'Eubée, proche de la capitale grecque.

Les personnes les plus fragiles "devraient éviter les exercices en plein air ainsi que les travaux manuels pénibles", a souligné la présidente de l'Union des pneumologues de Grèce, Stamatoula Tsikrikas, sur ERT.

Ce phénomène était déjà apparu la semaine dernière et Athènes avait été envahie par d'épais nuages de poussière et de sable du désert du Sahara et d'Afrique du Nord.

L'Union des pneumologues de Grèce avait expliqué jeudi dernier dans un communiqué que "les poussières africaines transportent des particules qui peuvent s'intégrer au pollen, aux bactéries et aux champignons, créant un mélange hautement toxique et dangereux pour le corps humain et notamment pour le système respiratoire".

Masques et lunettes de soleil

Le professeur de pneumologie Thodoris Vasilakopoulos a assuré sur la chaîne de télévision ANT1 que ceux qui doivent faire attention sont "les personnes souffrant d'asthme, d'allergies ou d'autres problèmes respiratoires".

Il a recommandé pour les catégories de la population les plus fragiles de porter des masques et des lunettes de soleil. À Thessalonique, le brouillard a également provoqué le retard de plusieurs avions selon des médias locaux.

D'après les services météorologiques grecs, les températures devraient de nouveau baisser à partir de mercredi.

Article original publié sur BFMTV.com