Publicité

Grâce présidentielle pour deux anciens ministres polonais

Les deux hommes politiques populistes étaient en prison depuis deux semaines pour des faits d'abus de pouvoir remontant à 2007, lorsqu'ils dirigeaient le bureau anticorruption.

Certains experts estiment pourtant que la grâce présidentielle est en principe réservée aux cas ayant épuisés tous les recours judicaires existants, ce qui n'est pas le cas des deux hommes politiques.

Mariusz Kaminski et Maciej Wąsik avaient été arrêtés par la police au début du mois de janvier, alors qu'ils avaient trouvé refuge au sein du palais présidentiel.

C'est la deuxième fois qu'Andrzej Duda accorde la grâce présidentielle aux deux hommes, un fait illustrant les tensions avec le nouveau gouvernement pro-européen au pouvoir.

Le président polonais doit cohabiter avec le Premier ministre Donald Tusk, homme politique issu d'un parti centriste élu en octobre 2023.