Publicité

Grâce à l’ADN, des scientifiques en savent plus sur la transition de chasseurs-cueilleurs à agriculteurs

Grâce à une analyse avancée de l'ADN d'anciens squelettes et de dents découverts au Danemark, des chercheurs ont découvert de nouvelles informations sur les migrations et les conflits qui ont façonné la société scandinave à ses débuts. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Nature. On y lit que l'équipe a découvert des preuves de deux changements de population importants au cours des 7 300 dernières années.

Le premier bouleversement s'est produit il y a 5 900 ans, lorsqu'une population d'agriculteurs, d'origine et d'apparence différentes, a chassé les cueilleurs, les chasseurs et les pêcheurs qui peuplaient auparavant la Scandinavie. En l'espace de quelques générations, la quasi-totalité de la population de chasseurs-cueilleurs a disparu. "Cette transition a été présentée comme pacifique. Or, notre étude indique le contraire. Outre les morts violentes, il est probable que de nouveaux agents pathogènes provenant du bétail ont entraîné la mort de nombreux cueilleurs", explique Anne Birgitte Nielsen, chercheuse en géologie et directrice du laboratoire de datation au radiocarbone de l'université de Lund, dans un communiqué de l'université.

Un millier d'années plus tard, il y a environ 4 850 ans, un autre changement de population s'est produit lorsque des personnes ayant des racines génétiques de Yamnaya sont arrivées dans la région. Réputés pour leur élevage de bétail, ces individus ont apporté avec eux un mode de vie très différent de celui des communautés agricoles de Scandinavie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi Voltaire a-t-il changé de nom ?
Voici les cités englouties les plus impressionnantes
Jeux olympiques : architecture, chant... quelles disciplines ont été sorties de la compétition ?
Non, la plus vieille momie du monde n'est pas égyptienne !
Si les dinosaures ont dominé le monde, c'est grâce à une drôle de raison