Publicité

Le gouvernement vide le bonus écologique de sa substance

Avec plus de 6 semaines de retard, le décret concernant le bonus écologique 2024 est entré en application ce 13 février. Celui-ci confirme bien la baisse de 1 000 € du montant du bonus qui se murmurait depuis le mois de décembre. Ce qui n’était pas connu par contre, ce sont toutes les autres modifications qui vont laisser sur le bord de la route de nombreux bénéficiaires potentiels du bonus. Déjà que le bonus écologique a drastiquement restreint le nombre de véhicules électriques éligibles à l’aide pour 2024, en limitant cette aide aux véhicules produits en Europe, cela commence à faire beaucoup.

Pour les foyers ayant un revenu fiscal de référence inférieur à 15 400 €, le montant du bonus n’évolue pas et reste à 7 000 €. Ce sont les seuls gagnants de ce décret. Pour les foyers les plus « aisés » — selon la définition du gouvernement, cela correspond à tous ceux qui ne peuvent pas bénéficier du bonus étendu à 7 000 € –, le bonus écologique va passer de 5 000 à 4 000 € pour l’achat d’une voiture électrique validant le score environnemental nécessaire. Le gouvernement a cependant ajouté quelques clauses discutables, pour être certain de moins dépenser d’argent dans cette mesure.

Fin du bonus sur l’achat de véhicules électriques d’occasion

La première erreur de ce décret concernant le bonus 2024 concerne les véhicules d’occasion (voiture ou camionnette).

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Emmanuel Macron en visite chez Renault devant la future Mégane e-tech // Source : Renault