Gouvernement: le niveau de popularité de Macron reste stable en mai, des débuts mitigés pour Borne

Gouvernement: le niveau de popularité de Macron reste stable en mai, des débuts mitigés pour Borne

Selon un sondage Ifop, la cote de popularité d'Emmanuel Macron se maintient à 41% ce mois-ci. Celle de la nouvelle Première ministre, Elisabeth Borne, s'élève à 45%. Un taux plus bas que ses prédécesseurs.

La cote de popularité d'Emmanuel Macron est stable en mai, avec 41% d'opinions favorables, contre 45% pour la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne, qui bénéficie d'un crédit moins élevé que ses prédécesseurs pour ses débuts à Matignon, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

Un mois après sa réélection, pas d'effet booster donc pour le chef de l'Etat, dont l'action est jugée insatisfaisante par 58% des sondés (1% ne se prononcent pas). Ce niveau est d'ailleurs dans la moyenne des deux dernières années, avec un pic à 43% d'opinions favorables en mars 2020, au début de la crise du Covid.

Emmanuel Macron est légèrement devancé par Elisabeth Borne, avec 45% des personnes interrogées se disant contentes de son action, et 43% mécontentes, 12% ne se prononçant pas.

De meilleurs scores pour Borne chez les femmes et les retraités

La nouvelle cheffe du gouvernement fait davantage le plein chez les femmes (47%) que les hommes (43%), et obtient ses meilleurs scores chez les retraités (56%) et les plus de 65 ans (60%).

Mais elle part avec un matelas bien moins épais que la plupart de ses prédécesseurs selon ce baromètre mensuel.

Jean Castex avait fait ainsi ses premiers pas à Matignon en juillet 2020 avec 55% de jugements positifs, comme Edouard Philippe en mai 2017. Manuel Valls (58%), Jean-Marc Ayrault (65%) et François Fillon (62%) bénéficiaient eux aussi de plus de vent dans le dos. Il faut remonter à Dominique de Villepin, nommé Premier ministre de Jacques Chirac en juin 2005, pour trouver un capital de départ similaire (44%).

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Pouvoir d'achat, santé et climat: Borne fixe les trois "urgences" du gouvernement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles