Le gouvernement lance un « train de la relance » qui sillonnera la France

·1 min de lecture
Le ministère de l'Économie et des Finances.

Cette opération vise à promouvoir le plan de 100 milliards d'euros d'aide publique lancé il y a un an afin d'éviter l'étouffement de l'économie du pays.

Un « train de la relance » va sillonner la France du 6 septembre au 2 octobre 2021, a annoncé Matignon dimanche dans la soirée. Le but ? Promouvoir le détail du plan de 100 milliards d'euros d'aide publique lancé il y a un an afin d'éviter l'étouffement de l'économie après la crise sanitaire. Fin août, quelque 47 milliards d'euros avaient été « engagés » sur des projets concrets dans le cadre du plan « France relance ». L'objectif du gouvernement est d'affecter « 70 milliards d'euros » d'ici « la fin de l'année », a indiqué le cabinet du Premier ministre Jean Castex.

Le « train-expo », chargé de « permettre aux Français de se saisir des opportunités offertes par France relance », notamment les dispositifs d'insertion professionnelle pour les jeunes, partira lundi de la gare de l'Est à Paris en direction d'abord du nord. Il sera à Rennes les 13 et 14 septembre, au Mans les 15 et 16, à Limoges les 20 et 21, Toulouse les 22 et 23, ou encore Saint-Étienne les 27 et 28. Des dispositifs particuliers avec des plateaux TV seront adaptés pour la Corse et les Outre-mer.

À LIRE AUSSI Pouvoir d'achat : Le Maire tacle la proposition phare de Pécresse

Sur le total du plan, financé à 40 % par l'Union européenne, 35 milliards d'euros bénéficient directement à l'industrie, rappelle un bilan diffusé par Matignon. À fin août, 2,9 milliards d'euros ont permis « par effet de levier, des investissements productifs à hauteur de 11,7 milliards » dans l'industrie, a précisé un conseil [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles