Publicité

Le gouvernement français va abandonner WhatsApp au profit d'une application française

Le gouvernement français va abandonner WhatsApp au profit d'une application française

Il est conseillé aux ministres français de cesser d'utiliser WhatsApp, Telegram et Signal au profit d'applications de messagerie françaises.

Olvid est une application de messagerie instantanée cryptée, développée par des experts français en cybersécurité, qui crypte à la fois les messages et les métadonnées.

Le cabinet de la Première ministre a indiqué dans un document rapporté par le journal Le Point que tous les membres du gouvernement et des ministères seront tenus d'installer l'application française sur leurs téléphones et ordinateurs "en remplacement des autres messageries instantanées afin de renforcer la sécurité [des communications]".

Tchap, une messagerie réservée aux fonctionnaires, est également mentionnée dans le document gouvernemental.

La cheffe du gouverment, Elisabeth Borne, a demandé aux fonctionnaires de "prendre toutes les mesures" pour déployer Olvid d'ici le 8 décembre.

Le ministre délégué au Numérique, Jean-Noël Barrot, a écrit dans un message sur les réseaux sociaux que l'application de messagerie était utilisée par son équipe depuis juillet 2022.

"A partir de décembre, l'ensemble du gouvernement utilisera Olvid, le service de messagerie instantanée le plus sécurisé au monde".

Pourquoi passer à Olvid ?

Disponible gratuitement sur Android, iOS et ordinateur, l'application ne nécessite pas de numéro de téléphone pour s'inscrire mais elle est encore relativement peu connue du grand public.

Des options payantes sont également disponibles pour passer des appels audio, utiliser plusieurs appareils ou faciliter l'utilisation professionnelle.

Baptiste Robert, chercheur en cybersécurité, estime que cette mesure "va dans le bon sens", ajoutant que les conversations professionnelles n'ont pas leur place sur WhatsApp et Telegram.

L'application a obtenu une certification solide de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), mais ne deviendra probablement pas aussi virale que WhatsApp, considère Baptiste Robert.

Le gouvernement français a déjà tenté de limiter l'utilisation d'applications étrangères et potentiellement non sécurisées par les fonctionnaires en mars.

À l'instar d'autres pays occidentaux, le réseau social chinois TikTok a été interdit sur les téléphones professionnels des fonctionnaires.

Mais les experts en sécurité estiment que l'utilisation limitée d'Olvid rend difficile la démonstration de sa fiabilité à plus grande échelle.