Publicité

GNR : tout savoir sur ce carburant qui agite l’actualité

« Les agriculteurs convergent vers Paris ». « Les agriculteurs ne décolèrent pas ». Le bras de fer qui oppose les agriculteurs au gouvernement fait couler beaucoup d’encre depuis une semaine. On dénombre 80 points de blocages dans au moins autant de départements, « du jamais vu ». À l’origine de cette grogne, c’est (entre autres) la volonté du Gouvernement de faire sauter la niche fiscale du GNR. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

GNR, un « diesel rouge » réservé à certains professionnels

Le Gazole Non Routier (GNR) est un type de carburant diesel réservé à certains véhicules spéciaux, et notamment à ceux des professionnels de l'agriculture, de la construction, de la foresterie, du fluvial, et d’autres industries. Il partage de nombreuses propriétés avec le gazole classique, pouvant même être utilisé dans des moteurs diesel conventionnels. Mais, bénéficiant d’avantages fiscaux par rapport au diesel classique, l’État a encadré son usage en lui appliquant un pigment rouge, pour pouvoir le tracer et éventuellement sanctionner les conducteurs n’ayant pas le droit de l’utiliser. D’où son surnom, d’ailleurs, de « diesel rouge ». Il est autorisé pour des engins agricoles comme les tracteurs, les moissonneuses-batteuses, les poids lourds, les générateurs et les engins de chantier par exemple. Jusqu’à présent, il bénéficiait d’une incitation fiscale : contrairement au diesel que l’on trouve en stations, le GNR n’était redevable qu’à deux taxes : la TVA et la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques).

Une taxation...Lire la suite sur Autoplus