Publicité

Glass Onion : “furieux”, le réalisateur pousse un coup de gueule contre Netflix

Trois ans après la sortie d'À couteaux tirés, dont le titre original est Knives Out, Netflix propose la suite à ses abonnés, intitulée Glass Onion, une histoire à couteaux tirés (Glass Onion, A Knives Out Mystery en anglais, ndlr). Dévoilé le 23 décembre sur la plateforme de streaming, ce deuxième volet est déjà un énorme succès public et critique. Numéro 1 du classement Netflix dans 88 pays, il a également décroché deux nominations aux Golden Globes Awards (Meilleur film musical ou comédie, Meilleur acteur pour Daniel Craig) en plus d'avoir signé le meilleur démarrage historique pour un film Netflix au cinéma. En effet, le long-métrage qui met en scène l'enquêteur privé Benoit Blanc a connue une sortie en salles limitée aux États-Unis avant d'être disponible sur le service de vidéo à la demande.

À lire également

Avatar : La voie de l’eau bientôt le film le plus vu de 2022 devant Top Gun: Maverick ?

Tout comme À couteaux tirés, Glass Onion a été écrit, réalisé et co-produit par Rian Johnson (Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi, Breaking Bad), qui s'apprête à entamer l'écriture du troisième film de la saga. Ce dernier sortira également sur Netflix qui, après le succès au cinéma du premier épisode, avait acheté les droits des deux suivants en mars 2021 pour 469 millions de dollars ! Le cinéaste, qui avait prévu d'en faire une longue saga avant même la sortie du premier film, aurait toutefois aimé que chacun des épisodes soit présentés comme indépendants à l'image de la saga littéraire d'Agatha Christie autour du détective Hercule Poirot. C'est pourquoi Rian Johnson a poussé un véritable coup de gueule lors d'un entretien accordé à The Atlantic.

"J'ai fait de gros efforts pour rendre ces films autonomes. Honnêtement, je suis furieux que nous ayons 'À couteaux tirés' dans le titre. Je veux qu'il s'appelle simplement Glass Onion. Je comprends, et je veux que tous ceux qui ont aimé le premier film sachent que c'est ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi