Gironde : ils ferment le livret A de leur fils après sa mort et sont prélevés de 138 euros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La banque a prélevé 138 euros de frais de succession pour la fermeture du livret A. (Photo d'illustration : SOPA Images/LightRocket via Getty) (SOPA Images/LightRocket via Getty)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu'ils avaient fermé le livret A de leur fils de 9 ans, décédé d'un cancer, les parents ont eu la mauvaise surprise de devoir payer 138 euros de frais de succession. Après réclamation, la banque a annoncé faire un geste commercial.

La Banque Postale a effectué un prélèvement automatique après la fermeture d'un livret A par un couple installé à Mios, en Gironde. Il s'agissait du livret de leur fils Léo, 9 ans, décédé d'un cancer en 2021, rapporte France Bleu.

Ce prélèvement de 138 euros pour la succession a été un choc pour les parents. "Surtout qu'on n'a pas à faire de déclaration de succession suite au décès d'un mineur, explique la mère à la radio locale. Si on avait fermé le compte de notre enfant deux jours avant sa mort, on n'aurait rien payé".

"Un geste commercial"

Une procédure de réclamation a été engagée par les parents. Contactée par France Bleu, la banque a annoncé à la famille qu'un "geste commercial" serait réalisé en leur faveur suite à leur demande.

"Ce genre de nouvelle est très violent pour une famille qui vient de perdre un enfant, assure la présidente de l'association "Eva pour la vie" qui accompagne les parents d'enfants victimes de cancers. C'est avec cet argent qu'on met sur un livret A qu'on se projette dans l'avenir de l'enfant : payer ses études, son permis. C'est l'avenir de votre enfant qu'on vous prend une seconde fois. Ce serait de la décence d'arrêter cette pratique".

VIDÉO - Mort d'Antoine Alléno à 24 ans : son père Yannick Alléno prend une décision nécessaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles